Daniel Morin est assez pessimiste concernant 2017 : pollution de l'air, pollution politique, guerre,... Il vous souhaite donc ces bons vœux pour 2018.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.