Alors que les esprits s'échauffent à l'Assemblée nationale et que la fin du monde prévue en décembre approche à grand pas, ce froid polaire me permet une nouvelle fois de jouer le sauveur. Mais faites attention en ces temps difficiles car je ne peux pas sauver tout le monde.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.