Après la loi Macron 1 où il a libéré le trafic d'autocars, voici Macron 2 où il s'attaque aux fonctionnaires qui pourraient voir leur salaires varier en fonction du mérite. Où va-t-il s'arrêter ? Daniel Morin imagine Macron 3, 4, 5 et les autres.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.