Daniel Morin aime Gonzague Saint-Bris, sa prose, sa plume. Il espère qu'un jour l'auteur se permettra de raconter les aventures érotico-médiatique de la noblesse actuelle.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.