Depuis la mort de Prince en 2016, on n‘en finit pas de dévoiler les inédits de ce qu’il convient d’appeler un véritable pactole.

L’auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste et producteur, Prince au Fabulous Forum le 19 février 1985 à Inglewood, Californie.
L’auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste et producteur, Prince au Fabulous Forum le 19 février 1985 à Inglewood, Californie. © Getty / Michael Montfort/Michael Ochs Archives

En effet, tous les fans de Prince savent que le musicien de Minneapolis réalisait tous ses enregistrements chez lui, dans son antre de Paisley Park. Un jour, il avait déclaré au magazine Rolling Stone : 

Je n'ai pas toujours donné la meilleure chanson aux labels. J'ai des tonnes de choses enregistrées pendant différentes périodes »

Nul doute que les archives, ô combien nombreuses, doivent ressembler à une immense salle aux trésors qui commence à s’ouvrir depuis sa disparition.  

Après la parution de l’album posthume « Piano & microphone 1983 », l’entourage de Prince annonce l’arrivée, le 30 juillet, d’un nouvel album inédit intitulé « Welcome 2 America ». Il contiendra onze titres originaux et une reprise du « Stand up and B strong » du groupe Soul Asylum, originaire, comme lui, de Minneapolis.  

Alors comme je n’ai pas moyen de vous faire écouter plus de deux titres originaux ce matin, je vous propose de nous remettre à l’oreille un des titres phares de sa discographie, « Sign ‘o’ the times », extrait de l’album du même nom sorti en 1987 et qui a fait l’objet, l’an dernier, d’une réédition massive sous la forme d’un coffret assorti d’un grand nombre de versions inédites.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’album posthume « Welcome 2 America » qui nous intéresse aujourd’hui et qui paraîtra dans un mois, date du printemps 2010. À ce moment-là, Prince se trouvait dans une période d’activité intense et particulièrement créative.  

À l’époque, le président Barack Obama venait tout juste d’entamer son premier mandat et Prince réfléchissait aux problèmes qui affectaient la communauté noire et au rôle qu'il espérait pouvoir jouer dans le mouvement pour la justice sociale.  

Ce sont ces préoccupations qui l’ont conduit à écrire et composer l’album « Welcome 2 America » qui fait état des inquiétudes, des espoirs et des visions de Prince pour une société en mutation.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le nom du disque, « Welcome 2 America », n’est pas né par hasard. En décembre 2010, Prince entamait une tournée qui passe par le Canada et l’Europe avec notamment un concert de trois heures à Paris, au Stade de France. Une série de shows sans album baptisé « Welcome 2 America ». La tournée avait été précédée par l'enregistrement avec son groupe culte, New Power Generation, d'un disque du même nom, un projet qui sera finalement abandonné par le musicien.  

Pour les fans invétérés de Prince, l’album sera accompagné d’une version dite Deluxe contenant 23 titres enregistrés en studio et d’un Blue-Ray public filmé au forum d’Inglewood en avril 2011.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Little red Corvette » est extrait de l’album « 1999 » paru en 82 qui a également fait l’objet d’une réédition corpulente il y a deux ans.  

Revenons à « Welcome 2 America » et au deuxième titre inédit révélé, il y a quelques jours, « Born 2 die ». Ce titre est né d’un mouvement d’humeur du musicien un jour où il est tombé sur une vidéo sur Internet sur laquelle le philosophe américain, Cornel West, déclarait que pour lui, Prince n’était pas de la trempe d’un chanteur comme Curtis Mayfield.  

Piqué au vif, ni une ni deux, Prince qu’on imagine en train de marmonner « c’est c’qu’on va voir », s’est saisi de sa guitare et a relevé le défi pour donner naissance à ce titre « Born 2 die », enfin disponible plus d’une décennie après son enregistrement.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Prince : album "Welcome 2 America" (BMG / Sony) disponible le 30 juillet 2021 

L'équipe
Contact
Thèmes associés