Le label anglais Mr bongo a eu la bonne idée de rééditer en bonne et due forme (Vinyle et CD), « Que Maravilha », le troisième album de Toquinho, sorti à l’origine au Brésil en 1970.

Le musicien brésilien Toquinho
Le musicien brésilien Toquinho © Maxppp / Fernando Bizerra/EFE/Newscom

Toquinho, de son vrai nom Antonio Pecci Filho, est né dans les années quarante à Sao Paulo, dans une famille d’origine italienne. Toquinho est le surnom que lui a donné sa mère. Il a appris dès son plus jeune âge à jouer de la guitare. Il s’est perfectionné à partir de ses quatorze ans avec un maître en la matière, le grand guitariste brésilien Paulinho Nogueira, qui est également l’inventeur d’une guitare à douze cordes, la craviola, celle que Jimmy Page a utilisé sur le titre « Stairway To Heaven » de Led Zeppelin.

A dix-sept ans, il rencontre Chico Buarque, se lie d’amitié avec lui, puis compose à ses côtés sa première chanson, juste avant de sortir son premier album, en 1966.

En 1969, Toquinho entame sa collaboration avec Vinicius De Moraes, collaboration qui a duré onze ans. Ils ont sorti ensemble plus de vingt albums.

En 1970 est sorti le troisième album de Toquinho, album éponyme publié à l’origine par un petit label indépendant brésilien, RGE. Ce disque est un condensé de la musique de Toquinho et de la musique brésilienne du tout début des années soixante-dix. Il s’agit de bossa-nova bien-sûr, mais nourrie de toutes sortes d’influences, comme le jazz, mais aussi par le jeu de guitare - brillant - de Toquinho. 

Figurent sur ce disque plusieurs « classiques » du répertoire de Toquinho, tels que « Zana » ou « Na Agua Negra Da Lagôa », mais aussi plusieurs chansons écrites, composées et interprétées aux côtés du grand Jorge Ben, telles que « Carolina Carol Bela » et « Que Maravilha », qui a probablement été son premier tube au Brésil.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.