Le rappeur britannique Slowthai vient de sortir son deuxième album intitulé « Tyron ». Un disque qui confirme que Slowthai est un artiste remarquable. Et que sa musique est aussi passionnante que sa personnalité semble complexe.

Le rappeur Slowthai en concert pendant le Festival Lovebox à Gunnersbury Park le 12 juillet 2019 à Londres, en Angleterre.
Le rappeur Slowthai en concert pendant le Festival Lovebox à Gunnersbury Park le 12 juillet 2019 à Londres, en Angleterre. © Getty / Burak Cingi / Redferns

Slowtahi a toujours vécu à Northampton, au nord de la capitale anglaise, et il y réside encore, dans la maison où il a grandi, avec sa mère. C’est là qu’il a installé son studio dans lequel il écrit et compose sa musique depuis la sortie de son premier single en 2016.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Après la publication de ce premier titre, Slowthai s’est vite fait une place dans le paysage musical anglais. Il a marqué les esprits avec son style, incisif, provocateur, et sa personnalité très forte. Il a aussi eu assez rapidement la réputation d’être un peu incontrôlable. Sans doute méritée. Mais Slowthai est surtout un artiste passionné de musiques, qui a grandi avec les genres musicaux qui animent la vie, les Clubs, Raves et les soirées de la jeunesse britannique : Grime évidemment, Dubstep et UK Garage. 

Il nourrit son rap de toutes ces sonorités et de bien d’autres influences, entre autres américaines comme le prouve un des titres de Tyron sur lequel il a convié une des stars du rap new yorkais, A$AP Rocky.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A travers ses chansons, et particulièrement depuis la sortie de son premier album en 2019, Nothing Great About Britain, Slowthai pose un regard critique sur la société anglaise. Il s’en prend aux autorités et institutions de son pays. 

La Reine Elisabeth II, Boris Johnson, les partisans du Brexit, tout le monde y passe. Slowthai est drôle, tranchant et irrévérencieux. Au-delà de l’image un peu caricaturale qu’on pourrait retenir de lui, il y a un artiste complet. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Son deuxième album Tyron est un disque ambitieux, puissant, et inventif. Un disque qui prouve que le rap britannique est plus fort que jamais, et mériterait enfin un peu plus de considération de notre côté de la Manche.

Contact
Thèmes associés