Une carrière éclair, une mort qui l’a fait rentrer dans le club des « 27 », la vie d’Amy Winehouse aurait pu se réduire à un personnage culte de la pop culture. C’est vite oublier l’incroyable chanteuse et musicienne qu’elle fut. Les divas ne disparaissent jamais vraiment.

Photo de la chanteuse, auteur-compositrice-interprète et guitariste, Amy Winehouse en 2003.
Photo de la chanteuse, auteur-compositrice-interprète et guitariste, Amy Winehouse en 2003. © Getty / Sal Idriss / Redferns

Elevée dans une famille ou le jazz a toujours eu une place d’honneur, c’est sur la base de cette musique qu’Amy Winehouse fera ses premiers pas. 

« Frank » sorti en 2003 est le témoin de cette époque, un titre dans lequel, elle arrive à concilier la parole libre d’une jeune femme du début des années 2000 avec une pop revisitée, et une trame de jazz dont les fondations ne tremblent pas. 

À la sortie de « Back to black », par contre,  nous sommes par contre en face d’un futur album culte, un classique que l’on réécoutera encore dans cinquante ans, et peu d’artistes peuvent se targuer d’en avoir fait autant. 

Histoire de vous faire une idée, vous pouvez  retrouver l’intégrale d’Amy Winehouse en CD dans le coffret The Collection (Universal).

Il comprend les 3 albums studio de la chanteuse, l’album Live in London de 2007 et un album de remixes. Le Live et les remixes ne sont jamais sortis en CD.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.