Il y a un an paraissait "Hitchhiker", un album oublié de 1976. Aujourd’hui c’est au tour de "Songs for Judy" (Warner), de refaire surface. Un album live mitonné aux petits oignons.

Le musicien Neil Young sur scène
Le musicien Neil Young sur scène © AFP / Alice Chiche

Après le succès de son album Harvest, Neil Young sombre dans une période difficile d'addiction et de dépression. Entre deux enregistrements,  il part en tournée avec son groupe le Crazy Horse et décide de commencer tous ces concert par une première partie où il est seul, face au public, à la guitare ou au piano. 

Cette mise à nu va donner lieu à des versions uniques de ses grands succès, en dehors des clous. 

Le cinéaste Cameron Crowe et le photographe de concert Joel Bernstein qui suivait la tournée de Neil Young, enregistrent sur cassette cette collection de titres acoustiques, qui ont longtemps circulé sous le manteau. 

L'album comprend le titre inédit No One Seems to Know, ainsi que des versions brutes de titres phares de l'artiste comme Heart Of Gold, Too Far Gone, The Needles And The Damage Done ou Man Needs a Maid, mais aussi des raretés comme Campaigner.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.