Pour les auditeurs attentifs de France Inter, Hollie Cook n’est pas une inconnue, puisque nous la suivons depuis ses tout débuts, en 2011, avec "Milk And Honey". Un an après la sortie de l'album "Vessel Of Love", Hollie Cook vient de publier "Dance In The Sunshine".

La chanteuse Hollie Cook se produit sur scène à Marina Green Park le 30 septembre 2018 à Long Beach, en Californie.
La chanteuse Hollie Cook se produit sur scène à Marina Green Park le 30 septembre 2018 à Long Beach, en Californie. © Getty / Scott Dudelson

Hollie Cook est une enfant de la balle, son père était le batteur des Sex Pistols (Paul Cook) et sa mère, Jennie Mathias, a officié dans les chœurs du groupe Culture Club, avant de fonder un groupe exclusivement féminin : les Belles Stars

Donc, quand les fées se sont penchées sur son berceau, il y a dû y avoir une entente mystérieuse qui a fait que Hollie Cook devait devenir chanteuse, et à 16 ans, elle quitte le lycée pour rejoindre un groupe culte de la scène londonienne les incroyables Slits

Quelques années plus tard, elle commence sa carrière solo, et en  matière de reggae féminin, elle s’inscrit dans son versant le plus pop, le plus doux. Ecouter Hollie Cook, quand vous avez un coup de Trafalgar, ou zéro tune aux fonds de vos poches pour faire bronzette, peut changer votre journée !

Elle a cette capacité de nous emmener vers un monde où l’on a l’impression qu’il fera toujours beau, sans pour autant craindre le réchauffement climatique, du vrai « lover rock ». En avant-goût de son prochain album voici « Dance In The Sunshine ».

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.