Vite rangé dans la case post-punk, les Fontaines D.C, démontre avec "A hero’s death", que la créativité n’est pas morte en cours de route.

Le groupe Fontaines D.C. aux NME Awards/02Academy Brixton le 12 février 2020 à Londres, en Angleterre.
Le groupe Fontaines D.C. aux NME Awards/02Academy Brixton le 12 février 2020 à Londres, en Angleterre. © Getty / Jo Hale / Redferns

Annoncée en plein confinement, la sortie du deuxième des Irlandais avait occupé tous les esprits. Et c’est quasiment au goutte à goutte que nous avons découvert les titres de l'album "A hero’s death". 

Le succès de Fontaines D.C a été un phénomène international, on retrouvait chez eux une culture de l’énervement qui avait fait les belles années du rock et du punk.  Une succession de titres rageurs, que l’on pouvait nous aussi scander à tue-tête. 

"A hero’s death", est le disque d’une autre vision, ou sans se renier, les ballades se font plus nombreuses, la production laisse les mélodies se développer, les textes quant à eux racontent toujours que le monde dans le lequel nous vivons est porteur de méfiance et les héros ne sont pas forcément ceux auxquels on pense en premier.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.