« Inna De Yard, The Soul Of Jamaica » réalisé par Peter Webber, raconte l’épopée du collectif jamaïcain.

Du reggae au ciné, Inna de Yard squatte l’écran.
Du reggae au ciné, Inna de Yard squatte l’écran. © Maxppp / Cedric JACQUOT/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Inna de Yard ("dans le jardin" en patois Jamaïcain) est un projet musical porté et initié par le label français Makasound puis Chapter Two dans les années 2000. 

Huit disques virent le jour, enregistrés en plein air dans les cours de Kingston. L’idée de ce projet était de retrouver l’énergie d’un bœuf naturel, entre musiciens, un moment unique qui n’avait jamais été enregistré. 

Des années plus tard, en 2016, la Philharmonie de Paris décide de consacrer sa prochaine exposition à la Jamaïque et sollicite Chapter Two et Inna de Yard pour renouer avec cette expérience musicale. Naturellement, le collectif reprend du service avec l’album « The Soul Of Jamaica ». On y retrouve quatre chanteurs principaux, Ken Boothe, Cedric Myton, Winston McAnuff et Kiddus I, the Viceroys ainsi que la jeune génération : Var, Kush McAnuff, Derajah

Certains invités exceptionnels se mêlent aux sessions du dernier album sur les hauteurs de Kingston : Horace Andy, ainsi que Judy Mowatt (ancienne choriste de Bob Marley) en duo avec la chanteuse internationale Jah9

C’est ce processus créatif qu’a filmé Peter Webber, réalisateur notamment de « La jeune fille et la perle » et « Un nouveau jour sur terre »

Ce film est un condensé de musique et d’humanité partageuse, qui démontre encore une fois que le reggae est le P.I.B de la Jamaïque. La bande son de ce film « Inna De Yard » est disponible chez Chapter Two/Wagram.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.