Le label Third Man ressort en vinyle deux albums cultes, du singulier Screamin’ Jay Hawkins, on plonge donc dans le "What That Is !" (1969) et "Because Is In Your Mind" (1970).

Photo de l’auteur-compositeur et interprète Screamin' Jay Hawkins au Chicago Blues Festival en 1996.
Photo de l’auteur-compositeur et interprète Screamin' Jay Hawkins au Chicago Blues Festival en 1996. © Getty / James Fraher / Michael Ochs Archives

La vie de Screamin’ Jay Hawkins ressemble à un roman. Il va passer son enfance entre deux familles, un jour chez sa mère et l’autre dans une tribu d’indiens Blackfoot. A l’adolescence, il ment sur son âge et s’engage dans l’armée. C’est là qu’il va faire ses premières armes musicales. Et à la sortie de son temps militaire, dans les années 50, il va se créer un personnage, entre le prédicateur vaudou façon Nouvelle-Orléans et un chanteur hurleur que l’on croirait possédé lors d’une séance de spiritisme

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Quand sort sa chanson étendard I put a spell on you, elle subit de plein de plein fouet la censure des radios. Qu’importe, c’est sur scène que cette chanson va prendre de la hauteur, c’est une histoire de bouche à oreilles. 

Screamin’ Jay devient le truc à aller voir, on achète ses disques, avec un petit gout d’interdit. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On le disait grand amateur d’opéra, un monde où le théâtre et la musique se confonde. C’est cette image qu’il va faire ressortir pendant sa carrière, il apparaît lors des levers de rideaux dans un cercueil, il amène avec lui sur scène des objets qui deviennent des fétiches comme sa canne surmontée d’un crâne qu’il appelle Henry.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce Monsieur est l’inventeur du rock théâtral, il est le père tutélaire de ce courant. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les deux albums réédités par Thirdman Records, se situent à un moment de sa carrière où il est en pleine possession de ce dynamisme vocal, de ce vocabulaire musical fait de bruits étranges que l’on entend comme un instrument à part entière. Quand vous n’avez pas ri depuis plusieurs jours, un des remèdes est de mettre du Screamin’ Jay Hawkins sur sa platine.  

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.