Depardieu et Barbara, sûrement l’une des plus fortes et unique relation artistique dans l’histoire du music-hall français. L’union de deux libertés indomptées et indomptables...

"Depardieu chante Barbara" au Cirque d'Hiver pour quelques dates en novembre... et ce soir sur France Inter
"Depardieu chante Barbara" au Cirque d'Hiver pour quelques dates en novembre... et ce soir sur France Inter © AFP / Valérie Hache

Depardieu et Barbara. Leur plus belle histoire d’amour, c’est eux qui l’ont imaginée, puis créée, et enfin vécue. Et tout s’est cristallisé autour d’une passion. Une femme qui chante et un tueur. Lily passion. 

Quand vous venez voir Depardieu qui chante Barbara, ce n’est pas à un concert que vous assistez, mais à une expérience. Un rendez-vous amoureux, une invitation à ressentir que l’on peut tout oser car tout est jouable. Vous serez face à eux. Avec eux. Car ils sont bien là, tous les deux, ces oiseaux de passage enlacés dans la beauté de l’instant que l’on ne réitèrera pas. 

Deux plus un, avec Gérard Daguerre, précieux et précis, qui fait de son piano le chant du monde. Gérard Depardieu à son tour devient aussi une femme qui chante. On pense en souriant au film « Trop belle pour toi ». Rectitude d’une œuvre. Son chant est un souffle. Sa diction une leçon. Depardieu murmure donc à l’oreille des barbares, qui depuis 20 ans attendaient un hommage qui rende Barbara à nouveau vivante. Depardieu avait raison de s’adresser à elle, son autre, avec ces quelques mots bouleversants lors de ses obsèques :
« Chante mon amour, chante, tu apaisais mon âme, chante encore mon amour, chante-moi l’amour mon ange… » 

Ce soir au studio 104, transformée en île aux mimosas, Barbara sera là. Et elle chantera, je vous le jure !
Et cadeau supplémentaire : aujourd’hui  (03 novembre 2017) sort la version live dans une réédition de luxe, enregistrée aux Bouffes du Nord. Histoire de prolonger ce rêve en mouvement...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.