En cette journée #Toutes féministes, Matthieu Conquet vous présente une musicienne et chanteuse belge, Liesa Van der Aa qui vient de publier un album étonnant : "Easy Alice" (Rockoco).

Liesa Van der Aa, avec un extrait son deuxième album, "Woth", (chapitre deux), "On the heart.
Liesa Van der Aa, avec un extrait son deuxième album, "Woth", (chapitre deux), "On the heart. © Capture d'écran/Youtube/Site de Liesa Van der Aa/Video de Frederik Jassogne

Petit retour en arrière pour commencer : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Samples, violons et l’avancée entêtante... c’est comme ça que j’avais découvert Liesa Van Der Aa en 2012, avec ce Boléro de "Louisa" 

Elle est divine Louisa, la bouche grande ouverte (…) comme il aimerait qu'elle soit une poupée souffrante, comme il aimerait la défaire »

Il y avait quelque chose du charme inquiétant déjà dans ce premier morceau, du premier album de Liesa Van Der Aa. Alors rapide présentation : 

Liesa Van der Aa est musicienne (violoniste) comédienne, originaire d’Anvers.  Issue d’une formation classique, elle écrit et compose sa musique, ce qui ne l’empêche pas aussi d’avoir une activité théâtrale importante. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Elle a même écrit un opéra entier, son deuxième album, Woth, inspiré par une cérémonie égyptienne, celle de la pesée du cœur. Bref, elle est passionnante à suivre et change radicalement de manière en fonction de ses projets. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Merci pas pour moi… mais tu peux bien les offrir à une autre… »

Ici non, ce n'est pas Alain Delon mais l’acteur et belle gueule Johan Leysen.

Voilà le duo comme un dialogue de sourds et Liesa Van Der Aa de se tenir à mille lieux du glamour dont elle pourrait jouer pour distiller dans chacun de ses projets une part d’étrangeté. 

Alors je vais tout de même vous parler enfin de son nouvel album "Easy Alice" qui prend des formes très différentes, donne une impression de foisonnement psychédélique. Il y a encore un dialogue ici, cette-fois le message est adressé à un certain Bruno 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Bruno", chanson de rupture, pleine d’étrangeté

Tout l’album de Liesa Van Der Aa a cet aspect très versatile, changeant, à l’image de son personnage "Easy Alice". Un personnage que l’on voit puisque, comme toujours, Liesa Van Der Aa a tourné des images qui accompagnent la musique, on la voit en pilote avec un casque, sorte d’alter ego de Steve McQueen au féminin, "Easy Alice" sonne comme un double inquiétant à la voix souvent filtrée. 

C’est très riche et assez étourdissant ce "Easy Alice", vous verrez qu’on y est comme au pays des merveilles, où, forcément l’on ne s’étonne pas de tomber sur une Melody aux airs de Prince.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Liesa Van der Aa - "Easy Alice" (Rockoco)

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.