Originaire de L.A. en Californie, Eels est un groupe de rock américain formé en 1995 par Mark Oliver Everett (également connu sous le surnom de E ou Mr E) son guilleret chanteur et élément immuable du groupe…

Eels lors d'un concert à Musilac enjuillet 2011
Eels lors d'un concert à Musilac enjuillet 2011 © Maxppp / Sylvain Muscio

Pour tout amateur de rock alternatif, indépendant et expérimental, un nouvel album de Eels est forcément une bonne nouvelle !

L’histoire pour les Eels commence fort bien, en 1996, avec l’album « Beautiful Freak » dont la pochette (une fillette aux yeux démesurément écarquillés) ne fut pas seule à faire impression. En effet, l’album sera salué par la critique et le public, et plusieurs titres seront des hits.
Si le succès est immédiat, l’ambiance est également posée dès le départ…
Démonstration en quelques titres : « My Beloved Monster », « Beautiful Freak », « Your Lucky Day In Hell » "Novocaïne For The Soul"… Comme je vous le disais Mr E est un joyeux luron, un vrai roi de la déconne…

En 1997 et 1998, une série de drames personnels et familiaux ne vont pas rendre le sourire à Mr E, mais ne lui enlèveront pas non plus sa créativité, sa sensibilité, ni sa productivité. C'est ainsi que vont suivre à un rythme assez régulier, toute une série d’albums aux couleurs musicales tantôt trip-hop, tantôt folk , ou pop orchestrale, ou encore blues…

Des albums où les arrangements sont souvent complexes et d’une grande variété. Il faut dire que Mark Oliver Everett est un multi-instrumentiste et qu’il aime à utiliser diverses sonorités de cordes (guitare, banjo, mandoline, basse) ou de claviers (piano, célesta, wurlitzer, mélodica, clavinet…) A l'occasion, Mr E joue aussi de la batterie et de l’harmonica…

Jusqu’en 2014, Eels produira pas moins de 11 albums aux couleurs douces-amères, toujours un brin dépressifs, mais jamais plombants...
Car toute la faculté de Mr E c’est de faire du lumineux avec du sombre, d'être capable de voir « la beauté imprévisible et les surprises étranges » que nous réserve la vie, et de s’en satisfaire. Mieux encore, de délicatement les transcender.
Quelque part entre Neil Young et Tim Burton, il y a Mr E.
Alors, quelle joie d’apprendre que Eels est de retour avec un album (le 12ème) qui sortira le 6 avril prochain (PIAS) et qui est précédé du single dont il tient le nom : « The Deconstruction » 

Eels sera en concert à l’Olympia de Paris le 09 juillet 2018 dans le cadre de sa tournée européenne.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.