Le nouvel album de Forever Pavot « La pantoufle » (Born Bad) sent bon l’enfance mais ne babille pas pour autant.

Le jeune quatuor parisien pop psychédélique mené par Emile Sornin avec son groupe Forever Pavot à l'UBU Concert des Trans Musicales de Rennes
Le jeune quatuor parisien pop psychédélique mené par Emile Sornin avec son groupe Forever Pavot à l'UBU Concert des Trans Musicales de Rennes © Maxppp / Marc OLLIVIER

Sachez-le, il vaut mieux partir du principe que chaque album d’Emile Sornin, alias Forever Pavot, est une surprise. Nous avions été étonné par « Rhapsode » en 2014 qui remettait le psychédélisme à la française sur la carte du monde.

Nous avions été franchement rappelé à l’ordre de la fantaisie avec « Le Bon Coin Forever » qui avait été composé chez des vendeurs du site d'annonces et avec leurs propres instruments.

Nous sommes dorénavant en pleine madeleine de Proust collective avec « La Pantoufle », disque cinématographique qui s’écoute comme on regarde un film. Emile Sornin a été rejoint pour l’occasion par la nouvelle crème des musiciens français dont Adrien Soleiman ou Benjamin Glibert d’Aquaserge.

Forever Pavot marque ici une nouvelle étape en lien avec sa vie privée, la paternité, où il puise selon lui " dans les joies et terreurs de l’enfance pour mieux les réenchanter ". Forever Pavot sera en tournée à partir de janvier 2018 et en concert à La Maroquinerie à Paris le 15 mars 2018.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.