Une voix rauque, brute, à la fois forte et fragile, qui conte sans artifice des histoires d’amour souvent personnelles, parfois sombres.

Laurel
Laurel © Capture d'écran

Laurel Arnel Cullen est londonienne, elle a 24 ans, elle est auteure compositrice et interprète. Elle se fait remarquer en Angleterre dès ses débuts en 2014, elle devient la chouchou de la presse et de la BBC qui succombent assez vite à son timbre bien particulier, et sa personnalité  

Car oui, on peut le dire, Laurel est hardie…

Elle sort 2 EP dans un registre plutôt électro-pop, publie quelques clips à l’esthétique soignée, et se produit régulièrement sur scène un peu partout en Europe, mais sans pourtant réellement sortir de l’ombre. 

Après quelques mois de silence, en 2016 Laurel signe avec le label Counter Records et dévoile un nouveau titre « Life Worth Living » qui marque un changement d’univers. Laurel troque son clavier pour une guitare, et s’aventure dans des terres plus rock, plus dépouillées, plus crues. Et ça lui va bien ! Un titre qu’elle choisit d'ailleurs de garder pour ouvrir son tout premier album Dogviolet sorti fin août.

C’est sur une période de plusieurs mois, qu’enfermée dans sa maison, Laurel écrit et compose ce premier album Dogviolet. Un album qui décline en 12 chansons aussi universelles que personnelles, le thème de l’amour dans son aspect le plus dramatique

L’album oscille sans cesse entre ombre et lumière, entre rage et douleur. Ici pas de production excessive. Les chansons sont livrées dans leur plus simple appareil, rien n’est fait pour cacher les imperfections. La Britannique explique : 

J’ai écrit ces chansons à la maison, souvent en m’enfermant pendant un certain temps, pour capturer la réelle frénésie qui vient de l’amour; bien que ce soit une belle sensation, on ressent souvent des choses bien pires.

Pour annoncer la sortie de l’album, un nouveau titre est publié début août, c’est « Same Mistakes »

Si avec son premier album, Laurel s’inscrit dans un univers musical plutôt rock teinté de blues, elle n’en oublie pas pour autant ses premières amours pop, gardant un sens évident des mélodies aux refrains accrocheurs. Faisant preuve tout autant de force, de rage, que d’une certaine candeur, avec Dogviolet Laurel nous montre qu’elle est loin d’être une petite fleur fragile...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.