La diaspora créole des Antilles qu’elle soit anglophone ou francophone, a été depuis 60 ans le point de départ de musiques qui se sont répandus dans le monde entier comme ce soleil créole.

Le "Soleil Kréyol" ( Heavenly Sweetness) de David Walters brille toujours.
Le "Soleil Kréyol" ( Heavenly Sweetness) de David Walters brille toujours. © Antonin Grenier

Après cinq ans à parcourir le monde pour « les Nouveaux Explorateurs », à emmagasiner les rencontres musicales, et alors qu’en 2018 il avait assuré en solo la réalisation et la production de « Nola Is Calling », un album enregistré à la Nouvelle Orléans avec la communauté créole des Black Indians. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

2020 a été l’année de « Soleil Kréyol » (Heavenly Sweetness Records). 

David Walters a débarqué sur nos platines comme une secousse.  Ce disque est une sorte d’histoire de famille, David Walters va chercher à mettre ses pas dans celui de son grand-père, qui partit pour New-York, tenter sa chance comme musicien, danseur de claquettes et cuisinier. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce disque ressemble à la fusion musicale qui a toujours existée dans cette ville, les sons d’Afrique se mélangent a ceux des Antilles, avec zest de soul de de funk. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

David Walters a invité les cordes du violoncelle de Vincent Segal sur le morceau titre, le cuivre de la trompette d’Ibrahim Maalouf sur Palé, la voix engagée de Seun Kuti, pour bâtir Bweldo, un pont entre les Antilles et l’Afrique.

Contact
Thèmes associés