Le jeune songwriter américain revient avec « Oh My God », un 5ème album mystique et spirituel, sorti le 26 avril sur le label Dead Ocean.

Le musicien Kevin Morby en concert le 19 août 2018 à Brecon, au pays de Galles.
Le musicien Kevin Morby en concert le 19 août 2018 à Brecon, au pays de Galles. © Getty / Andrew Benge / Redferns

A seulement 30 ans, Kevin Morby a déjà un parcours musical riche d’expériences et de rencontres. Originaire de Kansas City, il fait ses premières armes à Brooklyn (New York) comme bassiste du groupe de folk Woods, puis comme chanteur du groupe The Babies.

Kevin Morby s’installe ensuite à Los Angeles et enregistre une collection de chansons en hommage à la ville de New York. Ces chansons réunies en 2013 sur l’album « Harlem River » marquent les débuts en solo du jeune homme. 

L’année suivante en 2014, l’album « Still Life » confirme Kevin Morby comme étant un auteur sensible et talentueux, l’un des plus prometteurs de sa génération.

Dans la lignée d’un Kurt Vile, Kevin Morby explore et arpente le patrimoine musical américain avec une grâce insolente, sur les traces de Bob Dylan,  Léonard Cohen, Randy Newman ou encore Lou Reed. 

Magnifique mélodiste et prolifique songwriter, Kevin Morby  publie en 2016  « Singing Saw ». Dans cet album, Kevin Morby évoque sa vie en Californie, la solitude des nuits et le chant des coyotes près de sa maison. 

Elégant de bout en bout et particulièrement inspiré, cet album marque le début de la collaboration artistique entre Kevin Morby et Sam Cohen (Apollo Sunshine). 

L’album suivant « City Music » sort en 2017 et se veut une ode à la ville, ses lumières et ses bruits. Kevin Morby y déclare son amour à la vie citadine et nocturne, nous faisant déambuler dans les rues de New York, Memphis ou Los Angeles.

Et aujourd’hui, avec « Oh My God », Kevin Morby propose cette fois un concept album autour de la religion.

La religion nous entoure.C’est un langage universel et il y a une beauté profonde en elle. J’ai trouvé que c’était un véritable outil dans l’écriture de chansons, car c’est une chose à laquelle tout le monde peut s’identifier. Il y a des thèmes religieux ou des images dans beaucoup de choses que j’ai faites, alors je voulais faire ressortir tout cela, et ne parler que ce langage tout au long d’un disque…

Pour ce nouvel album, Kevin Morby poursuit sa collaboration avec Sam Cohen à la production, mais aussi avec le cinéaste Christopher Good, (qui a réalisé la plupart de ses clips) et avec lequel il a travaillé sur un court métrage pour accompagner la sortie de ce nouveau projet.

Émouvant et chaleureux, à fleur d’âme, Kevin Morby nous livre sa vision du divin, à travers les 14 titres libres et légers, forcément empreints de spiritualité, qui composent son cinquième album. « Oh My God » est sorti le 26 avril dernier chez Dead Ocean.

Kevin Morby sera en concert en France en juin et juillet.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.