La franco-américaine Rosemary Standley (la voix du groupe Moriarty) et la brésilienne Dom La Nena sont deux musiciennes qui se sont fait remarquer au fil des ans en devenant deux figures libres du monde artistique. Ces deux autrices-compositrices aiment autant créer qu’interpréter les œuvres des autres.

Rosemary Standley et Dom La Nena en concert au théâtre du Quai à Angers, le 26 janvier 2018.
Rosemary Standley et Dom La Nena en concert au théâtre du Quai à Angers, le 26 janvier 2018. © Maxppp / Aurélien BREAU/PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST

Elles viennent nous présenter la suite de leur projet musical, Birds On A wire (un titre emprunté à une chanson de Leonard Cohen), commencé ensemble en 2012. Elles s’étaient associées pour monter un spectacle qui a longtemps tourné avec près d’une centaine de dates, donnant naissance à un album en 2014 salué par la critique et le public. Le disque contenait des reprises venues d’horizons très divers : du rock à la musique baroque en passant par le répertoire latino-américain et le folk. 

Six ans plus tard, elles récidivent en décidant de reprendre l’aventure, mais cette fois avec de nouvelles chansons… 

Leur nouvel album intitulé « Ramages », bien nommé si l’on en juge la composition du plumage qui constitue l’ensemble, est essentiellement constitué de reprises, françaises et polyglottes. 

Les deux artistes se partagent seize titres qu’elles se réapproprient, notamment « Les berceaux » de Gabriel Fauré, « Càlice » signée Chico Buarque et Gilberto Gil, « Wish you were here » de Pink Floyd qu’elles transforment en berceuse, ainsi qu’un folklore russe, une chanson chilienne et même un traditionnel breton popularisé par Yann Fanch Kemener.

Le tout servi avec une grâce sans égal, à commencer par la reprise très réussie qui ouvre le disque, une chanson de Jacques Brel qui date de ses tout débuts, en 1955, « Sur la place »… 

A l’instar de l’album précédent, Rosemary Standley et Dom La Nena n’ont pas choisi ces chansons par hasard. Elles sont allées les piocher dans leurs souvenirs d'enfance respectifs, en privilégiant celles qu'écoutaient leurs parents et qui les ont marquées. 

Rosemary Standley revendique le droit de leur donner une nouvelle lecture, en explorant tous les genres musicaux : « Il faut oser être irrévérencieux avec l'originale pour bien réinterpréter une chanson »… 

Rosemary Standley et Dom La Nena ont décidé de proposer le nouveau répertoire de Birds on A Wire lors d’une tournée de près de 35 dates qui vont s’étaler jusqu’en avril. Le public sera invité à effectuer, avec ces deux belles voix, une nouvelle traversée musicale riche en beauté et en émotions, à n’en pas douter ! 

Birds On a Wire : album « Ramages » (Pias). Sortie 28 février

Contact
(Ré)écouter Dans la playlist de France Inter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.