"Are You shure it’s the end ?", "Es-tu sûr que c’est la fin ?", amusant comme question quand on sait que ce sont les premières paroles de l’album. Le groupe et le disque dont il est question ce matin sont assez singuliers, vous allez voir que la forme et le fond sont souvent remis en question chez Field Music.

Peter Brewis et David Brewis de Field Music avec leur tout nouvel album : "Making a New World" (label Memphis Industries)
Peter Brewis et David Brewis de Field Music avec leur tout nouvel album : "Making a New World" (label Memphis Industries) © Getty / Shirlaine Forrest / WireImage

Field Music pour commencer est un groupe anglais, qui repose principalement sur deux frères : Peter et David Brewis. Ils viennent du Nord-Est de l’Angleterre, de Sunderland, pas encore l’Ecosse mais ça commence à y ressembler, c’est beau mais c’est rude, et les deux frères ont à vrai dire plutôt l’allure de deux scientifiques ou de prêtres en civil mais tout cela ne dit rien de la fantaisie et de l’inventivité de leur musique.

Field Music existe depuis 2005 et c’est leur septième album. Celui-ci est particulier dans la mesure où c’est le résultat d’une commande. 

En 2019 l’Imperial War Museum de Londres leur propose de composer un album qui traite des causes et des conséquences de la Première Guerre mondiale. Ça pourrait donner un disque lourd comme des obus mais les deux frères s’amusent et nous assurent qu’il s’agit autant de contrôle aérien que de serviettes hygiéniques dans ces 19 chansons, qui d’ailleurs ne sont pas exactement toutes des chansons. 

En 42 minutes, le groupe Field Music (parce qu’ils sont cinq au total avec les deux frères) va déployer toute une gamme de sons, de formes, qui va de la ballade pop à des choses beaucoup plus synthétiques, instrumentales.

Dans les mélodies, dans ses syncopes, ses batteries, Field Music évoque ces groupes des années 80 principalement Talking Heads, la voix rappelle beaucoup celle de David Byrne, une musique donc plutôt anguleuse, et en même temps, et c'est là le tour de force du groupe, se joue aussi un geste de rock progressif.

C’est tout cela qui est ici digéré, condensé, on est aussi bien dans le souvenir de ce qu’a été par exemple XTC que dans un questionnement actuel sur ce que la Première Guerre mondiale a bâti comme monde, celui sur lequel nous reposons.

Field Music : « Making a New World » (label Memphis Industries) 

Programmation musicale
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.