C’est un petit cadeau, quatre chansons inédites de Lucas Santtana, Elles sont issues de "O céu é velho há muito tempo » et apparaissent sous forme d’un EP bonus qui a le joli nom de "Variations" (No Format)

Portrait du chanteur, compositeur et producteur Lucas Santtana.
Portrait du chanteur, compositeur et producteur Lucas Santtana. © Flora Negri

Nous avions beaucoup écouté  "O céu é velho há muito tempo" (Le ciel est vieux depuis longtemps), le dernier album de Lucas Santtana. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cet enfant du mouvement « Tropicalist », avait amené de l’électro dans sa bossa-nova, pour ce dernier album il y avait comme un retour aux sources .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans le processus de création de mon dernier album "O céu é velho há muito tempo", j'ai toujours pensé  raconte-t-il cet album comme quelque chose qui ferait du bien aux autres.  À l'image d'un "câlin" pour réconforter ceux qui partageaient le même ressenti que moi. En effet, les chansons ont été composées juste après l'Élection présidentielle de 2018. Ce qui était annoncé comme un événement désastreux, s'est ensuite confirmé chaque jour suivant, comme un abysse encore plus profond et étouffant » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les quatre inédits qu’il nous donne à entendre sont comme une piqure de rappel, celle d’un bonheur pas si lointain.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Lucas Santtana cite le musicien et écrivain Fausto Fawcett : "Le Brésil est un abysse qui ne finit jamais.". 

C'est dû, dit Santtana, à une lutte éternelle entre ceux qui veulent détruire le pays sans remords et ceux qui portent le pays dans leur bras avec des convictions personnelles. Après deux ans d'existence de cet album, je dévoile des chansons inédites issues de ces mêmes enregistrements Nous continuons de tenir, chacun comme il peut, ce pays dans nos bras »

Contact