En 2012, sympathique et nonchalant, Nemir arrivait de Perpignan avec sous son bonnet une paire de hits mémorables.

Nemir - Francofolies de la Rochelle 2013
Nemir - Francofolies de la Rochelle 2013 © AFP / XAVIER LEOTY

Il y eut tout d’abord « Wake Up » avec Alpha Wann, une chanson mi chantée mi rappée, dans laquelle Nemir affichait d’emblée un style neuf et singulier, inspiré par le son de la east-coast américaine et le raggamuffin.

Programmé sur toutes les radios, Nemir enfoncait le clou en 2013 avec « Ailleurs » qu’il interprétait avec le marseillais Deen Burbigo, et qui le propulsait instantanément : nouvel espoir du rap français.

Pour Nemir, les choses vont aller alors très vite, trop vite peut être ? Sortie de son premier album, signature sur un gros label (Barclay), tournée en 1er partie de Stromae, festivals…Exigeant à l’extrême, le jeune homme a peur de se tromper, de se fourvoyer, de décevoir aussi. Et c’est ainsi qu’il lui faudra cinq ans pour revenir sur le devant de la scène.

Nous voici en 2017, Nemir est enfin de retour avec « Des heures » une chanson d’amour un peu tordue dans laquelle Nemir est plus chanteur que rappeur, faisant preuve d’un savoir-faire mélodique imparable.

Promesse d’un album inventif et élégant, « Des heures » est une chanson qui se décline en deux clips et deux versions : l’une acoustique, l’autre plus urbaine, pour deux fois plus de plaisir !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.