Il était revenu en fanfare, littéralement, en début d’année avec « Hüh ! » un album constitué de reprises de ses chansons, qu'il revisitait pour l’occasion avec le Traktorkestar. Stephan Eicher revient aujourd’hui avec « Homeless Songs », un album de chansons inédites, le premier depuis sept ans.

L'auteur, chanteur et compositeur Stephan Eicher à Paris, le 16 janvier 2019
L'auteur, chanteur et compositeur Stephan Eicher à Paris, le 16 janvier 2019 © Maxppp / PHOTOPQR/LE PARISIEN/Philippe Lavieille

Il faut savoir que ces dernières années ont été particulièrement pénibles pour Stephan Eicher qui s’est retrouvé en guerre ouverte avec son ancienne maison de disques. Des démêlés juridiques, qui ont contraint l’artiste helvète au silence, jusqu’au dénouement qui le libérait enfin contractuellement mais surtout artistiquement, lui permettant de retrouver enfin sa voix.

« Si tu veux (que je chante) » l’une des nouvelles chansons de Stephan Eicher est l’une des 14 chansons inédites qui composent ce 15ème album. « Homeless Songs » des chansons sans domicile, qui trouveront refuge dans le cœur de tous ceux qui aiment le distingué Bernois, et qui auront grand plaisir à le retrouver :

fragile mais droit debout, mélancolique mais surtout pas amer, libre et d’une grâce infinie.

Stephan Eicher en a fini des formats et des contraintes, ses chansons sont comme il les entend, en français, en anglais ou en suisse allemand, longues (plus de 6 minutes pour « Niene dehei ») ou très courtes comme « Broken » qui tient en  43 secondes et une phrase : Everything is broken...

Il y a aussi la chanson qui donne son titre à l’album « Homeless songs » qui dure un tout petit peu plus d’une minute.  Et étrangement, celle qui a pour titre « Haiku - papillons » dure 5min 39 ! 

Stephan Eicher s’affranchit des codes établis, et de s'interroger ainsi : 

Comment sonne une chanson sans les contraintes de durée ou de formatage pour les radios, sans que se posent les questions du genre : le refrain est-il suffisamment répété pour que ça accroche ?

Musicalement, ce nouvel album se teinte de couleurs plutôt folk, tout en douceur acoustique, parfois très dépouillé, presque nu, mais aussi, à d’autres moments, magnifiquement orchestré. Et toujours cette voix si chaude, un brin éraillée, et cet accent, délicieux… Pour les chansons en français, Stephan Eicher retrouve son complice de toujours : Philippe Djian ici au sommet de son art.

Le résultat est d’une rare élégance et d’une grande délicatesse pour un plaisir total !

« Homeless Songs » le nouvel album de Stephan Eicher est diponible depuis fin septembre (Polydor)

Stephan Eicher est actuellement en tournée.

Stephan Eicher sera en direct et en live sur France Inter le 22 octobre prochain, dans le cadre d’une triple affiche avec Patrick Watson et Michael Kiwanuka.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.