Moses Sumney est de retour trois après la sortie de son superbe premier album "Aromanticism". "Polly" est une des quelques chansons que l’artiste a révélée pour annoncer l’arrivée de "Grae", une très jolie ballade portée par la voix unique du californien.

L'auteur-compositeur-interprète Moses Sumney en concert au festival de musique norvégien Oyafestivalen le 9 août 2018 (Oslo).
L'auteur-compositeur-interprète Moses Sumney en concert au festival de musique norvégien Oyafestivalen le 9 août 2018 (Oslo). © Getty / Avalon/PYMCA/Gonzales Photo/Tord Litleskare/Universal Images Group

C’est en 2017 que nous avons commencé à parler de Moses Sumney et à jouer ses titres, juste avant la sortie de son premier album, « Aromanticism ». C’est sa chanson « Lonely World » qui avait été un déclencheur et nous avait fait immédiatement comprendre que cet artiste avait vraiment quelque chose de spécial.

La voix de Moses Sumney est incroyable, singulière, une de ces voix qu’on a du mal à oublier. Ce musicien, auteur, compositeur, chanteur, originaire du Ghana et installé à Los Angeles, est souvent présenté comme une des plus belles révélations de la nouvelle scène Soul américaine. S’il y a effectivement dans sa musique des liens évidents avec l’histoire et l’héritage de la musique Soul américaine, on y entend aussi d’autres influences et sonorités : Folk, Jazz, Blues, Indie Pop… 

Moses Sumney fait preuve de beaucoup de finesse dans les arrangements de sa musique, l’instrumentation, l’utilisation qu’il fait des cordes et des voix. On a parfois l’impression qu’il n’y a pas grand-chose dans ses chansons, qui commencent simplement avec une guitare et une voix. Mais les choses s’y installent petit à petit, les éléments se posent, se superposent, tout doucement, pour arriver finalement à quelque de subtil, élaboré et délicat.

Son nouvel album intitulé « Grae » sort en deux temps : une première partie cette semaine, avec douze titres, uniquement en digital et en streaming, puis l’ensemble de l’album en mai prochain, composé de 20 chansons que son label Jagjaguwar sortira en vinyle et en cd.

Pour préparer le terrain, Moses Sumney a déjà dévoilé trois titres, dont « Polly », une chanson d’amour plutôt minimale dans sa forme, et assez explicite dans ses propos.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.