Cette chanson a fait connaître Rickie Lee Jones dans le monde entier… Un titre à retrouver sur son premier album “Rickie Lee Jones” sorti en 1979 !

Rickie Lee Jones, chanteuse, musicienne et compositrice, en concert à Park West, Chicago, Illinois, le 20 mai 1979.
Rickie Lee Jones, chanteuse, musicienne et compositrice, en concert à Park West, Chicago, Illinois, le 20 mai 1979. © Getty / Kirk West

Rickie Lee Jones est une auteur-compositrice-interprète américaine née en 1953 à Chicago dans une famille musicienne. Son père, qui a étudié l'art dramatique, lui enseigne le violon et le chant. Il encourage vivement la vocation artistique de sa fille, une démarche plutôt inhabituelle à une époque où les parents n’incitent pas vraiment leurs enfants à devenir artistes. Rickie Lee Jones dira plus tard :

Hé bien, ça ne s'est pas passé comme ça pour moi, chanter était la meilleure chose que je pouvais faire...

Cependant, Rickie est une enfant difficile. Elle fugue plusieurs fois, se fait renvoyer de trois établissements scolaires et, à 18 ans, s’installe à Los Angeles où commence pour elle une vie de bohème qui la conduira à exercer divers petits boulots de serveuse tout en chantant avec sa guitare dans un club de Venice. 

C’est dans ce club qu’elle écrit sa toute première chanson « Easy Money », qu’elle fait écouter à Lowell George, le leader du groupe californien Little Feat, alors très populaire. Celui-ci l’enregistre sur son album solo paru au même moment que celui du premier album de Rickie Lee Jones qui lui, voit le jour le 28 février 1979. 

Cette chanson, qui fait partie des onze chansons du premier album de Rickie Lee Jones, impose un style qui lui est très personnel, à mi-chemin entre le rock et une sorte de swing-jazz qu’on nomme outre-Atlantique : le jazz west-coast. A l’époque, lorsqu’on l’interroge sur ses influences, elle déclare : 

Je n'appartiens pas au mouvement punk. Je n'appartiens pas non plus à la scène country-rock : ce que je fais est très différent. Ma musique est très marquée par le jazz et la soul. Personne d'autre ne fait ça, je n'appartiens à aucune école particulière . 

Deux ans avant la sortie de ce disque mythique, Rickie Lee Jones avait fait la rencontre d’un certain Tom Waits, avec qui elle entamera une relation amoureuse qui durera deux ans. C’est avec son appui que Rickie signe avec le label Warner qui lui propose un contrat mondial. 

Quelques semaines après la parution de l’album Rickie Lee Jones, celle que Time Magazine surnomme la Duchesse de Coolsville (d’après une des chansons du disque) obtient le Grammy Award de la "meilleure nouvelle artiste" de l’année. 

La critique salue à la fois sa musique et ses textes dans lesquels Rickie Lee Jones exprime une sensibilité littéraire - très influencée par son idole Joni Mitchell - qui donne sa vision des bas-fonds d’une Amérique qu’elle connaît évidemment mieux que quiconque. 

Mais la chanson phare qui démarre l’album et qui fera connaître Rickie Lee Jones au monde entier demeure « Chuck E’s In Love »… Un titre qui évoque une figure légendaire de Los Angeles, Chuck E. Weiss, un chanteur américain qui a notamment travaillé avec Muddy Waters, Willie Dixon et… Tom Waits, dont il est le meilleur ami. 

Ceci expliquant cela… 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.