En 2017, Cigarettes After Sex, le groupe de Greg Gonzales, avait explosé les compteurs d’internet et sorti un premier album éponyme qui s’était écoulé à plus 550 000 copies.

Greg Gonzalez, chanteur du groupe "Cigarettes After Sex",  sur scène pendant le festival Hurricane le 21 juin 2019 à Scheessel, Allemagne .
Greg Gonzalez, chanteur du groupe "Cigarettes After Sex", sur scène pendant le festival Hurricane le 21 juin 2019 à Scheessel, Allemagne . © Getty / Gina Wetzler / Redferns

Le 25 octobre prochain « Cry » (Partisan Records/Pias), le nouvel album des texans de Cigarettes After Sex, devrait attirer toutes les curiosités. 

Enregistré de nuit, dans un manoir de l’île de Majorque, il s’inscrit comme une continuité, le second volet d’un diptyque musical. Toujours dans un esprit cinématographique, la bande originale d’un film qui n’existe que par ses notes et son texte. Greg Gonzales raconte :

Dernièrement, j’ai vu cet album comme un film. c’était un cliché de ce sensationnel et exotique endroit, qui abrite différentes scènes et différents personnages, mais finalement il s’agit vraiment de romance, beauté et sexualité. C’est une narration vraiment personnelle de ce que ces choses signifient pour moi. 

L’amour toujours, ce nouvel opus a été entièrement produit par le créateur du groupe, et le mixage a été confié à Craig Silvery (Arcade Fire, Yeah Yeah Yeah). Et il devrait encore une fois séduire les personnes addictives aussi bien à la cigarette qu’aux sentiments amoureux. 

A voir et à écouter en vrai  le 8 octobre à l’Olympia à Paris.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.