Pour la sortie du nouvel album de PNL, si l’on tentait de parler d’autre chose que du raz de marée commercial et marketing qui accompagne l’association de ces deux frangins du quartier des Tarterêts ?

PN. Ademo (Tarik Andrieu) et N.O.S (Nabil Andrieu) et sa team QLF défilent en bus à impériale sur les Champs Elysées le 5 avril 2019 à Paris
PN. Ademo (Tarik Andrieu) et N.O.S (Nabil Andrieu) et sa team QLF défilent en bus à impériale sur les Champs Elysées le 5 avril 2019 à Paris © AFP / Simon Guillemin / Hans Lucas

Réseaux sociaux en ordre de marche, stratégie du silence, clip phénoménal tourné au sommet de la tour Eiffel, buzz ubérisé, bus à ciel ouvert, customisé pour une parade aux champs Élysées... PNL : champions du monde donc, avec à la clé, un record de l’album le plus streamé en 24h, et des ventes colossales au vieux format du CD. 

Bref, PNL tape partout et ça fait mal, sauf, n’en déplaise à certains, aux oreilles.

Les deux frères Andrieu se sont ainsi risqués dans : un je t’aime coupé à l’ammoniaque... Parce que disent-ils :

j’crois que personne ne vit sans regret, nous on est tout le contraire de Piaf / Cerveaux à chaud, le cœur baisse les degrés, à la vie, à la muerta / le temps passera plus vite qu’hier, le soleil se couchera dans la vallée, la lune sortira une bière.

Or donc, PNL sait écrire des chansons d’amour. En ayant fait le million, ils disent s’être assagis. En tout cas, pas artistiquement. Sur fond de blues espagnol, la mélancolie flamenca sous Aphex Twin des deux voix mêlées fait merveille. 

Ce dialogue maîtrisé entre les deux frères est encore l’une des clés de la réussite de ce nouveau disque. Chant/ contre chant. Nuit américaine contre lumière surexposée. Mixage parfois très serré, souvent ample. Design sonore pour donner des images dans la phrase. L’ingénieur du son N.K est le troisième homme de PNL et il taille le son exact d’une époque, où la mélancolie c’est le bonheur d’être triste. 

Ça relief, ça contraste, et ça plane pour eux, afin de donner plus de poids à la nostalgie de ces deux corses algériens qui se revitalisent toujours au contact de leur contraires fusionnés. Ademo le feu. NOS la glace. PNL c’est l’Islande de Corbeilles Essonne qui rêvera toujours et à jamais d’un autre monde.

Dans le titre « Un autre monde »  PNL confie : 

J’ai envie de rentrer à la maison/Le chemin n’est plus l’même maintenant qu’on a le monde

C’est du blues autotuné. Neurasthénique, qui parfois heureusement sait s’affoler. Mais lorsque la colère ou le ressentiment affleurent, ils sont immédiatement anesthésiés et adoucis par une désabusion irrépressible. L’argent, la reconnaissance, la religion, les doutes, l’absence de culpabilité finalement à dire que c’est l’argent de la beuh parti dans le micro qui a forgé leur légende. 

On peut évidemment trouver cela amoral. Mais PNL possède aussi sa propre morale. La sienne c’est la famille. Qui s’écrit aussi en trois lettres comme PNL. Cette fois c’est QLF. Que la famille. 

La famille, ce sont des racines qui ont souffert au contact d’engrais chimiques. Un père au passé carcéral, un papa méchant pour qui les deux frères donneraient leur place au paradis. Une mère plutôt absente, rattrapée par une autre mère de substitution : la rue. Qui leur a tout donné : une langue, un style, un territoire fantasmé en Gomorra de cinéma, enfin une ambition et des regrets plutôt que des remords. Et au bout du compte une vision pessimiste et réaliste. Schopenhauer au pays de la prose combat...

Le nouvel album de PNL s’intitule « Deux frères » et c’est aussi le titre d’une des chansons en forme d’autoportrait.

Je mets ma casquette elle me rappellera toujours ce temps où je tenais les murs 

Tout est dit dans cette phrase qui démontre que l’émancipation par le succès ne change rien à la condition humaine, pour peu que l’on n’oublie jamais d’où l’on vient. 

PNL nous le dit. Ils sont à 100% de leur 10%. Définitivement plus humbles que leur succès à l’allure Uber-libéral et pourtant viscéralement indépendant. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.