Saul Adamczewski et Ben Romans-Hopcraft sont un duo de musiciens qui semblent toujours avoir faim, multiplient les projets et viennent de sortir le deuxième album de Warmduscher intitulé « Whale City », et ça dépote !

Warmduscher, le 1er juin 2018 à Nimes
Warmduscher, le 1er juin 2018 à Nimes © Maxppp / Guillaume Bonnefont

Warmduscher ressemble à une auberge espagnole : les membres du groupe font un pas de côté et quittent pour le temps de ce disque leurs groupes respectifs (The Fat White Family, Paranoid London, Insecure Men et Childhood). 

Nous savons que c’est du côté de Bitton (Angleterre) que se trouve le QG des Warmduscher. C’est là-bas que se fabrique le rock le plus teigneux et le plus risqué du moment.

Avec l'album « Whale City » Warmduscher propose onze titres rageurs, mais qui savent prendre le temps de poser des humeurs lentes et inquiétantes, et qui nous donnent l’impression auditive de passer d’un rock garage à un sorte de kraut-rock, très personnel et bien mené. 

Nos petites natures ont confié la production de ce disque à Dan Carey (Hot Chip, Kate Tempest, Franz Ferdinand, CSS...). Leur singularité leur a ouvert la porte des festivals d’été français. Ils seront sur la scène de Minuit avant la nuit  à Amiens ainsi qu’aux  Eurockéennes de Belfort. ou encore au This is not a love song festival de Nîmes

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.