"Souviens-toi que tu vas mourir", "Memento Mori", c’est avec cette maxime chère aux stoïciens que les Auvergnats de Mustang reviennent, et de belle manière, avec un nouvel album, empreint de gravité (sans être solennel pour autant).

Le groupe Mustang : "Memento Mori" - Label : Close Harmonie/Prestige Mondial.
Le groupe Mustang : "Memento Mori" - Label : Close Harmonie/Prestige Mondial. © Marie Planeille

Mustang roule sur les bandes radio depuis un moment : on les avait découvert il y a presque 15 ans, vers 2006-2007, à cheval entre Elvis et Suicide, cheveux gominés et synthétiseurs macabres, portés par des textes aussi raides qu’élégants, à l’image de leur premier coup « Le Pantalon ». Un détail dans le vêtement peut en dire long sur vos idées, si vous rangez ou non votre chemise dans le pantalon. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Après avoir emprunté l’A71 à toute vitesse (l’autoroute qui mène de Clermont-Ferrand à Paris) Mustang a chanté sans Tabou et fait preuve d’un certain Sens des affaires (oui je fais des jeux de mots avec leurs titres d’albums et de chanson) on sent ici comme un point de non retour si ce n’est un point final, plein de superbe. Et l’humour grinçant toujours présent.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un peu d’une certaine manière : en plus de la maxime « Souviens-toi que tu vas mourir » qui donne son nom à l’album, le disque s’ouvre sur un rock moraliste « Loyal et honnête » qui donne autant qu’il reçoit de leçons : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Moi qui me piquais de vertu Je pétais plus haut que mon cul ».

Et c’est souvent là que Mustang réussit le mieux : en faisant grincer aussi bien l’image qu’on a de soi que des contradictions intenables. Quitte à prendre la parole de l’adversaire pour lui retourner, par exemple avec le qualificatif revendiqué de « Dissident » où se retrouvent aussi bien Faurisson, Dieudonné et Eric Zemmour.

Je suis dissident et je distingue le bien du mal. Comme m’a appris Alain Soral »… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un peu d’acide et de complotisme coule sous la plume de Jean Felzine, le chanteur. Mais pour finir c’est quand il parle du vin, des prolos, des « Salaud de Pauvres » (ca aussi c’était le titre d’une de leur chanson) que Mustang réussit pleinement, la preuve avec ce « Pôle Emploi gueule de bois »

Mustang : "Memento Mori" - Label : Close Harmonie/Prestige Mondial

Contact
Thèmes associés