Les débuts en solo de Curtis Mayfield, ressortent en version remasterisée et ça s’entend ! « Keep On, Keepin On : Curtis Mayfield Studio albums 1970-1974 »

Curtis Mayfield, chanteur, auteur et compositeur de soul, de funk, de rhythm and blues à New York en 1973.
Curtis Mayfield, chanteur, auteur et compositeur de soul, de funk, de rhythm and blues à New York en 1973. © Getty / David Reed / Redferns

Surnommé le « Gentle Genius », Curtis Mayfield  a disparu il y a 20 ans. Les albums « Curtis », « Roots », «  Back To The World », « Sweet Exorcist », ont fait son neuf, et on redécouvre une des grandes influences de la soul et du début du funk.

Pendant 4 ans, de 1970 à 1974, Curtis Mayfield va produire de la musique à tour de bras, puisque en plus de ses albums solos, il signe aussi dans la même période la bande originale du film culte « Superfly »

Cette période marque la prise de distance de Mayfield avec « The Impressions » le groupe avec lequel il tourne depuis près de 14 ans. 

En solo, il va enquiller une série de hit comme “(Don’t Worry) If There’s A Hell Below, We’re All Going To Go”, “Move On Up, Get Down”, “Beautiful Brother Of Mine”, “We Got To Have Peace”, “Future Shock”, “Can’t Say Nothin”...

Cette période musicale va marquer les esprits et pas n’importe lesquels, puisque deux autres grands soulmen de cette époque, Marvin Gaye (What’s Going On) et Stevie Wonder (Innervisions), diront avoir été largement influencés par le travail du gentleman de Chicago.  

Chaque disque de cette réédition porte aussi en lui le message politique de Mayfield, comme une caisse de résonance de la lutte du Docteur Luther King. 

Que du bon on vous dit.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.