Les infatigables Rolling Stones continuent de nous étonner avec une énième compilation, la 25ème de leur carrière et qui est parue le 19 avril dernier sous le titre « Honk ».

The Rolling Stones, triplement compilés dans « Honk »
The Rolling Stones, triplement compilés dans « Honk » © AFP / Boris HORVAT

On retrouve sur cette compilation, (presque) tous les grands classiques des Rolling Stones, car si le disque propose sans surprise des titres incontournables comme « Start Me Up », « Brown Sugar », « Fool To Cry », « Hot Stuff », ou encore « Miss You », « Angie », « It’s Only Rock’n’roll », « Undercover (Of The Night) »… On s’étonnera en revanche de ne pas trouver trace de « Satisfaction » ou bien de « Gimme Shelter »… Des titres qu’il ne sera pas très difficile de dénicher sur les 24 autres compilations du groupe... 

Les fans des Stones pourront néanmoins se délecter à l’écoute du troisième CD de « Honk » car il recèle dix pistes enregistrées en public, parmi lesquelles des titres méconnus comme par exemple : « Dancing With Mister D. », une chanson qui figurait à l’origine au côté de « Angie » sur l’album « Goats Head Soup » en 1973… 

Cette triple compilation précède une tournée américaine des Rolling Stones en juillet, une tournée qui a été retardée par les ennuis de santé de Mick Jagger… Initialement prévu en avril, leur périple étatsunien redémarrera lorsque le chanteur sera complètement remis de sa délicate opération du cœur (on lui a introduit un cathéter pour remplacer la valve cardiaque défectueuse). L’intervention chirurgicale s’est heureusement déroulée avec succès, à New York, et Jagger a pu, depuis, rentrer chez lui. En attendant, il est placé sous observation des médecins jusqu’en juillet où il fêtera ses 76 ans ! (le 26). 

Pour l’heure, la compilation « Honk » nous permet de le retrouver dans la pleine possession de ses moyens et dans l’exercice dans lequel il excelle le mieux, c’est-à-dire en live, notamment dans cet autre extrait « Bitch », enregistré à Los Angeles le 22 mai 2018, accompagné à la guitare par un invité de marque, Dave Grohl, (Nirvana, Foo Fighters)… 

Traditionnellement, chez les Stones, une compilation précède un album original. Si l’on en croit les confidences de Keith Richards, le successeur de « A Bigger Bang » (2005), devrait voir le jour à la fin de l’année 2019. Le groupe a passé une semaine en studio il y a quelques mois dont les séances auraient été, toujours selon Richards, « le timing parfait » pour se remettre en selle. 

A noter aussi que 2019 marquera le cinquantième anniversaire de l’album « Let It Bleed », sorti le 5 décembre 1969, considéré comme un des meilleurs disques des Rolling Stones. Il fera l’objet d’une réédition-anniversaire dont on aura l’occasion de reparler à ce moment-là. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.