"Navegar" est un carrefour de sonorités où se côtoie via un tropicalisme du funk, du jazz parfois même un soupçon de disco. Il faut pour compléter cette recette ne pas oublier les rythmes irrésistibles du forró, du kompa, ou du funaná.

Le brésilien João Selva, remet le transatlantique en marche avec "Navegar" (TheUnderdogRecords, FAVORITE)
Le brésilien João Selva, remet le transatlantique en marche avec "Navegar" (TheUnderdogRecords, FAVORITE) © JP GIMENEZ

Fils d’un pasteur, João Selva a grandi à Rio de Janeiro dans une communauté d’anciens prisonniers et d’artistes convertis. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Après s'être initié aux musiques brésiliennes (capoeira angola, samba de roda, maracatu, coco de roda), l'artiste parcourt le monde et s'installe à Lyon. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il intègre le trio Forró de Rebeca, rencontre les musiques électroniques au sein du projet Sociedade Recreativa, joue avec sa compatriote Flavia Coelho, et finit par se lancer en solo après sa rencontre avec le producteur Bruno Patchworks (The Dynamics,Mr President, Taggy Matcher, David Walters). 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Navegar », a été enregistré en 2019 au Brésil et il est à l’image de João Selva, le lien qui rassemble les musiques de l’atlantique noir.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.