"S16", paru en octobre dernier, figure parmi les dix albums que l’équipe de programmation de France Inter a élus parmi les meilleurs.

Woodkid, auteur-compositeur-interprète, réalisateur, musicien et graphiste dans son clip In Your Likeness.
Woodkid, auteur-compositeur-interprète, réalisateur, musicien et graphiste dans son clip In Your Likeness. © Capture d’écran/YouTube/Site officiel de Woodkid

Après son coup d’essai qui remontait à 2013 avec « Golden age » vendu à 800.000 exemplaires dans le monde qui lui a valu deux nominations aux Grammys ainsi qu’une Victoire de la musique, l’artiste lyonnais était particulièrement attendu au tournant. Il lui aura donc fallu attendre sept ans pour accoucher d’un deuxième album dont on attendait beaucoup après ce départ fulgurant. Le résultat est plutôt convainquant. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Goliath » qui marquait le retour à la musique de Woodkid, est écrit en 2016 lorsqu’il revient en France, après les attentats qui ont meurtri sa capitale et dans lequel il a souhaité « re-déclarer sa flamme à la France et à Paris en particulier ».  

Pour preuve que l’attente était réelle, le clip de ce titre affichait plus d’un million de vues une semaine seulement après sa mise en ligne. Cette vidéo, tournée pour la première fois en couleurs, fait référence au mythe de David et Goliath dont l’ambiance renvoie, malgré lui, à l'ambiance anxiogène de la crise sanitaire actuelle.  

Tout au long des 10 autres titres de « S16 », nous retrouvons la voix chaude et solennelle de Woodkid. Quant aux orchestrations, il a troqué les grandes envolées hollywoodiennes de « « Golden age » au profit de sonorités plus industrielles, plus métalliques. Il a souhaité un album davantage contemporain, qu’il décrit volontiers comme celui « de l’ère de la collision et du chaos ».  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avant de faire le chanteur, Woodkid a débuté comme graphiste, puis après avoir tâté de l’animation en 3D, est devenu réalisateur de clip-vidéos qui lui vaudront d’être souvent récompensé, notamment grâce à ceux qu’il a tournés pour Lana Del Rey, Drake, Rihanna, John Legend, Pharell Williams…  

Il y a quatre ans, il a signé sa première bande originale d’un long-métrage, « Desierto » du réalisateur mexicain Jonás Cuarón.  

Ce n’est donc pas un hasard si les chansons de « S16 » restent toujours très cinématographiques et entraînent l’auditeur par les images qu’il convoque.  

D’ailleurs l’artiste qualifie lui-même son album de « thriller de science-fiction intime »…  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« In your likeness », la chanson préférée de Woodkid sur son dernier album « S16 », est cosignée avec Ryan Lott issu du groupe expérimental américain Son Lux. Elle évoque « la difficulté à soutenir une relation amoureuse quand on est au creux de la vague tant il est difficile d’alimenter l’amour lorsqu’on est au fond du trou ».  

Concluons cette chronique avec « Horizons into battlegrounds », une ballade un peu moins dramatique que les orchestrations métalliques du reste de l’album. Elle fait partie des deux chansons que Woodkid a interprétées lors de la session live « Pop up ! », filmée et enregistrée spécialement pour France Inter en octobre dernier. Elles ont été tournées en noir et blanc au 22ème étage de la tour de Radio France.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Woodkid : album « S16 » (Barclay) Un album France Inter.  

Sur le site franceinter.fr, deux autres sessions faites maison, tout aussi perchées face à la tour Eiffel, sont à voir ou revoir avec Julien Doré.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et plus récemment, Alain Souchon.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Contact