Janelle Monáe est de retour avec un titre en forme d’hommage à Prince pour annoncer la sortie de son 3ème album « Dirty Computer » le 27 avril prochain.

Janelle Monae en mars 2018 à Beverly Hills
Janelle Monae en mars 2018 à Beverly Hills © Getty / Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic

Né en 1985 à Kansas City, Janelle Monáe est une artiste aux talents multiples (chanteuse, danseuse, actrice, mannequin), qui a su imposer en deux albums et un EP, sa créativité débordante, son style unique et un environnement esthétique d’une grande richesse.

Elle a appris à chanter dans une église baptiste, et s’est passionnée dès son enfance pour le théâtre qu’elle pratique, et l’écriture. Elle part à New York après le lycée pour suivre les cours de l’American Musical And Comedy Academy et tenter d’atteindre son rêve d’enfance : jouer et chanter dans des comédies musicales.

Elle quitte pourtant New York en 2004 après avoir obtenu quelques rôles à Brodway

Elle part s’installer à Atlanta. Elle y fonde avec quelques amis un collectif d’art expérimental, Wondaland Arts Society, qui deviendra plus tard son label Wondaland.

Elle se rapproche également du groupe de rap Outkast, après avoir rencontré Big Boi (un des deux rappeurs du groupe) Elle chante ainsi  sur deux morceaux de l’album « Idlewild » de Outkast paru en 2006, avant de sortir son premier EP « Metropolis, suite I of IV : The Chase » en 2007.

C’est avec ce disque qu’elle pose le socle de son univers musical, esthétique et artistique : un concept afro-futuriste au sein duquel elle incarne un être post-humain en 2719, une cyborg baptisée Cindy Mayweather. Ce personnage évolue dans un décor de science-fiction, théâtral et avant-gardiste qui rappelle l’esthétique des groupes Parliament et Funkadelic. 

Ce concept constitue la toile de fond de ses deux premiers albums : « Archandroïd » sorti en 2010, multi-nommé aux Grammy, porté par le single « Tightrope » puis « Electric Lady » sorti en 2013, sur lequel elle est (fort bien) entourée par Solange, Erykah Badu et Prince.

Après avoir tenu des rôles importants dans deux films en 2016 « Moonlight » et « Hidden Figures » Janelle Monáe vient donc d’annoncer la sortie de « Dirty Computer » son troisième album prévu pour le 27 avril 2018.

Le nom de Prince revient souvent lorsque l’on évoque ce nouvel album.

D’abord parce que le premier titre dévoilé de ce nouvel album « Make Me Feel » sonne comme un hommage à Prince, mais aussi car il semblerait que Prince ait participé à ce titre, il serait en effet responsable de la ligne de synthétiseur, une des bases du morceau... Ce qui est sûr, c’est que Prince a régulièrement parlé de Janelle Monáe et défendu son talent et son importance au sein de la scène musicale américaine. Et de toute évidence, Prince constitue un modèle pour Janelle Monae, pour sa musique bien-sûr, mais également pour tout ce que Prince représente, à travers sa réussite, son image, sa fierté, sa liberté.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.