Avec « Kiddo » son premier EP sorti au printemps, Jessie Reyez affiche un style et une personnalité hors du commun.

 Jessie Reyez
Jessie Reyez © AFP / C Flanigan / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Ce qui marque au premier abord c’est ce timbre, ce grain, cette voix… Brisée, intime, presque impudique.  Impossible d’y rester insensible : Jessie Reyez vous attrape directement par le cœur, comme avec le titre « Shutter Island » dans lequel la jeune femme évoque de manière honnête et crue une séparation amoureuse. La douleur, l’incompréhension et la colère qui en résultent sont alors mis à nu...

D’origine colombienne c’est à Toronto que Jessie Reyez a grandi

Elle commence sa carrière artistique comme danseuse de hip hop, mais suite à un chagrin d’amour c’est vers la musique qu’elle se tourne pour traduire en mots et en sons tout le chagrin qui est le sien. Puis elle suit ses parents à Miami où elle sera barmaid quelques temps… Mais la musique lui manque et elle décide alors de solliciter un programme canadien « le Toronto Remix Project » dont le but est d’aider de jeunes artistes sans ressources. Elle est retenue et se retrouve à collaborer sur un titre avec King Louie intervenant du projet. 

La carrière de Jessie Reyez est lancée ! 

Elle enregistre son premier EP « Kiddo » et enchaine les collaborations plus classieuses les unes que les autres. L’une des dernières en date : Calvin Harris qui la fait chanter sur son titre « Hard To Love »

Jessie Reyez a aujourd’hui 26 ans, son premier album est en préparation et suscite beaucoup d’attente. Il faut dire que son EP « Kiddo » (Barclay) est un petit bijou. Entre soul et r’n’b avec quelques effluves de hip hop, une production minimaliste mais soignée, la musique de Jessie Reyez est résolument moderne.  Et cette voix !!! Sublime...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.