“Black Velvet”, le quatrième et malheureusement dernier album du soul man Charles Bradley, est dans les bacs.

Charles Bradley, chanteur de blues et de soul américain, en concert le 24 juin 2017, à Pasadena (Californie, Etats-Unis).
Charles Bradley, chanteur de blues et de soul américain, en concert le 24 juin 2017, à Pasadena (Californie, Etats-Unis). © AFP / Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Disparu le 23 septembre 2017, Charles Bradley aurait fêté ses 70 ans le 5 novembre 2018. Qui a déjà vu Bradley, pourrait vous dire que ce soulman vivait sa carrière sur le tard, avec bonheur et reconnaissance. 

Jusqu’au dernier moment, Bradley allait dans les studios du label Daptone, pour poser sa voix. Ce disque Black Velvet, rassemble ces derniers pas discographiques, mais aussi des versions alternatives parfois sorties sur une poignée de 45 tours, un instrumental comme sur chaque album, et quelques reprises dont « Heart Of Gold » de Neil Young (qu’il chantait a chacun de ses concerts) mais aussi « Stay Away » de Nirvana, ou « Slip Away » de Rodriguez

Il y a souvent beaucoup à dire sur les albums posthumes, mais celui-ci a été fait par sa dernière famille, son label Daptone, qui l’a accompagné jusqu’au bout.

Respect.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.