The Limiñanas connaît depuis ses débuts une trajectoire pour le moins atypique pour un groupe frenchy qui est originaire des environs de Perpignan. Il manient avec bonheur et talent le rock garage, le psyché, la pop et la culture nouvelle vague à la française.

Le duo The Limiñanas (Lionel et Marie Limiñana) avec "Calentita" (Feat. Nuria) (Because).
Le duo The Limiñanas (Lionel et Marie Limiñana) avec "Calentita" (Feat. Nuria) (Because). © AFP / FRANCOIS GUILLOT

The Limiñanas, c’est Lionel à la guitare, à la basse et aux claviers et Marie à la batterie. Ils ont déjà à leur actif quatre albums studio, une compilation de singles inédits, des participations de-ci-de-là et des musiques pour le cinéma. 

Ils s’étaient déjà faits remarquer à l’internationale lorsque nous les avions repérés sur Internet, en 2010. Le duo avait alors posté des chansons sur une page qu’on appelait autrefois Myspace (l’ancêtre de Facebook). Une en particulier avait titillé nos oreilles : le titre « Je ne suis pas très drogue »

Et quand, à l’époque, toute l’équipe s’était mise en quête de trouver le CD, ô surprise : il n’existait qu’en vinyle ! 

Nous avions fini par mettre la main sur la chanson qui, bien sûr, intègrera très vite la playlist de France Inter. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur scène, nos deux rockeurs occitans vont gagner en ampleur et en intensité au point de devenir une référence du rock garage à l’étranger. De petite entreprise minimaliste, les Limiñanas vont, avec le temps, s’agrandir avec l’apport de musiciens venus d’horizons divers, par la grâce d’heureuses rencontres. 

À commencer par celle d’Anton Newcombe, le leader du Brian Jonestown Massacre, un groupe culte du revival psychédélique californien. Newcombe, par le biais d’un simple tweet, les invitera par ces mots : 

Nous devrions être amis, je veux enregistrer avec vous »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Auparavant, Limiñanas avaient enregistré un album avec le musicien Montpelliérain Pascal Comelade, une collaboration qui leur a permis de signer sur le label français Because. Après cette expérience, ils inviteront Peter Hook, le chanteur et bassiste du groupe anglais New Order, ainsi que Bertrand Belin. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le 23 juillet dernier, Les Limiñanas se sont manifestés avec « Calentita », un titre évocateur de multiples références pour le couple. La chanson, « un faux hit de l’été 74 » dixit Lionel Limiñana, raconte une histoire de drague à l’ancienne, en hommage au film de Lelouch « L’aventure c’est l’aventure ». C’est aussi une référence au film peu connu de l’équipe du Splendid « Clara et les chics types » dans lequel Thierry Lhermitte, chanteur de bal, jette chaque soir son peigne dans le public, un peigne que jamais personne ne ramasse. Ce sont ces lourds qui branchent, les « sûrs d’eux » que la chanson égratigne. 

« Calentita » est également un florilège de spécialités espagnoles et catalanes chères à l’enfance de Lionel et de Marie ; en gros, ça parle d’histoires d’amours contrariées, de sucre et de friture. 

Nuria, la chanteuse espagnole invitée sur ce titre, est une amie des Limiñanas dont c’est le premier enregistrement réalisé par correspondance durant le confinement. 

Dans le clip du titre, réalisé par Pierre Le Berrigaud et Jonathan Morton, on retrouve le danseur Foulques De Boixo, un personnage récurrent des aventures scéniques et vidéo du groupe : 

tout a été tourné et monté dans la foulée. Sans budget, mais avec de la bonne volonté. Les ‘cascades’ ont été réalisées sans trucage »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

The Limiñanas : « Calentita » (Feat. Nuria) (Because)

Contact