Deux ans à peine après « Sleep Well Beast », The National est de retour avec un nouvel album à paraître le 17 mai.

The National à l'Energia Park en Irlande en 2018
The National à l'Energia Park en Irlande en 2018 © Getty / Kieran Frost/Redferns

Formation originaire de Cincinnati, The National s’est formé en 1999 à New York, dans le quartier de Brooklyn, et que Bernard Lenoir qualifiait volontiers comme "le plus grand groupe du monde", est composé du leader charismatique Matt Berninger, auteur-compositeur et interprète, et de deux fratries, Bryan et Scott Devendorf d’une part, et Aaron et Bryce Dessner d’autre part. 

Chaque sortie d’un album de The National - qui fête ses vingt ans d’existence - est toujours un événement tant ils enchaînent des disques de très haut niveau. Leur musique folk/rock/pop, intense et racée, est à ranger dans la grande lignée de Nick Cave et de Tom Waits. 

Le huitième album studio de The National « I Am Easy To Find » contient seize pistes pour un total de 68 minutes. Il a majoritairement été enregistré dans le propre studio du groupe à Long Pond, Hudson Valley, dans l’État de New York, étoffé de quelques sessions réalisées à Berlin, Dublin et Paris. 

On notera de nombreuses contributions vocales parmi lesquelles la chanteuse irlandaise Lisa Hannigan, l’américaine Sharon Van Etten, la française Mina Tindle, l’Anglaise Kate Stables, chanteuse du groupe This Is The Kit et enfin le Brooklyn Youth Chorus. 

La sortie de ce nouvel album s’accompagnera d’un moyen métrage de 24 minutes réalisé par le cinéaste californien Mike Mills avec l’actrice suédoise Alicia Vikander dans le rôle principal. 

Un Olympia est programmé mardi 16 avril, mais avant cette date, la veille, France Inter créée l’événement ! En effet, The National donnera un avant-goût des titres de son nouvel album lors d’un concert privé d’une heure donné au Café de la Danse, à Paris, lundi 15 avril dès 20h. La soirée sera présentée par Michka Assayas. 

Le seul titre de l’album « I Am Easy To Find » dévoilé le 5 mars dernier, est également son titre d’ouverture : « You Had Your Soul With You ». Une chanson assez enlevée et caractéristique des sonorités typiques du groupe, à commencer par la batterie épileptique de Bryan Devendorf !… 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.