Dans la playlist de Matthieu Conquet, un duo inattendu.

Sharleen Spiteri, auteure-compositrice, musicienne, chanteuse du groupe Texas sur scène pendant le TRNSMT Festival Day 4 à Glasgow Green le 6 juillet 2018.
Sharleen Spiteri, auteure-compositrice, musicienne, chanteuse du groupe Texas sur scène pendant le TRNSMT Festival Day 4 à Glasgow Green le 6 juillet 2018. © Getty / Roberto Ricciuti / Redferns

Mais avant, un retour en arrière avant de nous le faire entendre :  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Tu peux dire ce que tu veux, cela ne changera rien de ce que je pense de toi »

J’avais -comme beaucoup j’imagine- un faible pour la voix de Sharleen Spiteri et le groupe Texas, ces musiciens de Glasgow qui avaient pris le nom d’un état d’Amérique sans jamais y avoir mis les pieds, juste parce qu’il avaient aimé le film de Wim Wenders, Paris, Texas. 

D’après la chanteuse, le jour où le groupe Texas est allé jouer au Texas, la déception était au rendez-vous. Mais le rapport du groupe écossais avec l’Amérique allait pourtant leur porter chance parce que, de façon assez inattendue, un groupe de Staten Island à New York allait leur proposer un duo. 

Pourtant, en apparence tout les séparait, à ceci près que, comme Texas, ils avaient connu quelques années avant un grand succès mondial, puis des rumeurs de séparation, eux il chantaient plutôt ca : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Awesome » ils étaient géniaux le Wu-Tang mais on les voyait mal faire un duo avec un groupe de rock écossais à l’image moins tranchante que la leur, et pourtant c’est ce qui s’est passé en 1998  sur la scène des Britpop (équivalent des Victoires de la musique en Angleterre). Les écossais de Texas partageaient la scène avec Method Man pour « Say What You Want »

Alors avant cela et depuis il y eu beaucoup de duo inattendus, improbables et réussis entre des groupes de rock et de rap ? 

Oui, si l’on pense à Run DMC & Aerosmith « Walk This Way » ou encore Public Enemy avec le groupe de métal Anthrax « Bring The Noize » le meilleur exemple étant les Beastie Boys qui faisaient les deux à la fois. 

Ils voulaient se retrouver le Wu-Tang et Texas, c’est chose faite 22 ans plus tard avec ce nouveau single sorti jute avant Noël et qui annonce le prochain album de Texas. Il faudra attendre le printemps pour l’album de Texas. 

En attendant je vous encourage à aller voir le clip qui raconte avec beaucoup d’humour et de clins d’œil l’enlèvement de la chanteuse Sharleen Spiteri par un jeune fan dingue interprété par le jeune comédien anglais Kadeem Ramsay (qui s’est fait connaître notamment dans la série Sex Education). 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Allez le titre en question s’appelle « HI » : HI comme on dit « salut » mais aussi « High » comme « défoncé » : cette fois-ci au micro, Ghostface Killah et RZA du Wu-Tang qui rivalisent avec Sharleen Spiteri… 

Contact
Thèmes associés