Thibaud Vanhooland pour l’état civil s’est choisi comme nom d’artiste : Voyou. Qui apparait presque comme un contre-emploi par rapport à son profil et ses chansons...

Capture écran d'un clip de voyou
Capture écran d'un clip de voyou © .

Surtout que lorsqu’on est face à ce grand beau jeune homme au regard bleu perçant, il s’expose évidemment à toujours répondre à la question mille fois posée. Mais pourquoi Voyou ? Et l’intéressé de confesser qu’il a pris ce nom suite à un post Facebook, où l’un de ses copains, lui avait dit :  toi, t’es vraiment qu’un petit voyou !... 

Et de réaliser que ce qualificatif était parfait pour libérer son inspiration et l’autoriser à endosser peut-être autant de personnages qu’il écrit de chansons. Méchant et tendre à la fois, ce surnom était plutôt adressé à quelqu’un qui fait des petites bêtises. Dont acte. En l’occurrence ces petites bêtises, ce sont pour l’heure des chansons regroupées sur un premier EP de 5 titres, dans lequel le style Voyou s’est affirmé. Un alliage subtil d’une poésie surréaliste, celle qui éclaira la chanson moderne grâce à Trenet. 

Cette exception moderne qui fait de la pop française un exercice où l’exigence du texte ne fait aucune concession à la musique.

« Seul sur ton tandem » est donc extrait du premier EP de Voyou qui s’intitule « On s’emmène avec toi ». Et c’est vrai que ce titre résume bien Voyou. Les chansons de Voyou lui ressemblent. Elles sont une invitation à s’immerger dans son imaginaire coloré, où l’enfance est une pierre précieuse. Il y a chez Voyou cette délicieuse séduction de celui qui ne veut pas séduire, perceptible dans tous les titres qu’il compose et écrit. 

Voyou c’est un dandy qui refuse le costume

C’est un pop modèle qui tourne le dos aux postures du genre. C’est un chansonnier qui regarde vers le futur. C’est donc un objet chantant non identifié dont l’aspiration et l’inspiration poétique le font regarder vers le ciel. Ou plus exactement vers la lune. Lunaire ascendant amoureux, il n’élude rien de l’ennui et de l’amour qui parfois le fait ressembler aussi au Daho des débuts

Voyou aujourd’hui publie « Papillon » un nouveau titre inédit qui n’est pas sur son EP, mais qui est déjà là pour annoncer son nouvel album. Sensualité estivale, rythme doucement tropical, Voyou utilise la métaphore du papillon pour parler d’amour. En cela il reste ce doux surréaliste qui fréquente inconsciemment la nonchalance douce d’un Pierre Vassiliu.  Voyou est comme mon amie la rose qui regarde le papillon volage qui n’a pas le temps de n’aimer qu’une fleur… il nous ramène à l’épigramme du poète Lebrun Pindare qui écrivait : 

Le Papillon, chose frivole, Près de la Fleur coquette est assez bien placé : Le Papillon est une Fleur qui vole, La Fleur un Papillon fixé

Voyou avec son phrasé distancié mais irrésistiblement sensuel chante : Et de toutes les fleurs c’est moi la plus jalouse quand tu te déposes sur des millions de roses. Papillon mon cœur souvent se languit de toi

Chanson courtoise pour jeune homme moderne, Voyou est aussi un homme de scène qui passe de la trompette à ses machines avec une belle dextérité. C’est un homme son, une âme son, un hameçon qui pourrait bien se transformer en piège à fille.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.