Le collectif Jamaïcain emmené par Ken Boothe et Winston McAnuff vient en effet de sortir un nouvel album. L’histoire de ce disque et de ses protagonistes est racontée dans un film qui sortira dans les salles françaises en juillet.

Inna De Yard sur la scène du Chapiteau de la Pépinière. Nancy, le 13 octobre 2017.
Inna De Yard sur la scène du Chapiteau de la Pépinière. Nancy, le 13 octobre 2017. © Maxppp / Cedric JACQUOT/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Inna De Yard est un collectif à dimension variable de chanteurs et de musiciens jamaïcains qui réinterprètent des classiques du reggae, du ska et du rock-steady (parfois de la soul ou même de la variété) dans des versions acoustiques, brutes.

L’histoire du nouvel album d’Inna De Yard, du collectif et de ses protagonistes est racontée dans un film réalisé par Peter Webber qui sortira dans les salles le 10 juillet prochain.

En patois jamaïcain, Inna De Yard, cela veut dire dans le jardin, et c’est l’idée même de ce projet : enregistrer de la musique en extérieur, en acoustique, avec des outils simples, loin des studios modernes et des équipements sophistiqués. 

C’est Makasound, label parisien passionné et défenseur des musiques et de la culture jamaïcaine, qui a lancé ce projet au milieu des années 2000. Le label a enregistré de nombreux grands chanteurs de l’île en plein air, dans des jardins ou des arrières cours de Kingston. Huit volumes sont sortis jusqu’à la disparition du label en 2011.

En 2017, le label qui est revenu depuis quelques années sous un autre nom, Chapter Two, relance Inna De Yard avec l’album The Soul Of Jamaïca, un joli succès qui permet au groupe de s’offrir une belle tournée française à guichets fermés.

Pour son nouvel album, Inna De Yard est toujours soudé autour de quatre chanteurs principaux : Ken Boothe, Cedric Myton, Kiddus I et Winston McAnuff. Le groupe The Viceroys, Horace Andy et Judy Mowatt (ancienne choriste de Bob Marley au sein de The Wailers) se sont joints à eux, ainsi que quelques chanteurs de la nouvelle génération (Var, Kush et Derajah).

Le titre que nous avons retenu pour la playlist de France Inter est un morceau écrit par Winston McAnuff au milieu des années 70, qui à l’époque a été chanté et popularisé par une des plus belles voix du reggae, Dennis Brown. Pour ce nouveau disque, Winston McAnuff revisite dans une version acoustique et totalement inédite cette chanson consacrée à une des figures de l’histoire politique et culturelle afro-américaine : Malcolm X.

L'album “Inna De Yard” est sorti le 12 avril chez Chapter Two Records.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.