« You Are The Man » est le premier album perdu de Marvin Gaye chez Tamla Motown à revoir le jour.

Marvin Gaye, chanteur et auteur-compositeur, en studio d'"enregistrement à Los Angeles, en Californie. 1973.
Marvin Gaye, chanteur et auteur-compositeur, en studio d'"enregistrement à Los Angeles, en Californie. 1973. © Getty / Jim Britt / Archives Michael Ochs

Voici le chaînon manquant entre deux chefs-d'oeuvre du soul lover. En 1971 parait le très politique « What's Going On», et en 1973 le sexy et mystique « Let’s Get It On »

« You Are The Man » rassemble donc 17 titres qui se retrouvent pour la première fois rassemblés sur un double vinyle. Avec trois morceaux jusqu’à présent proposés dans des versions démos, mixés par Salaam Remi (Amy Winehouse, Nas…), mais aussi la version longue inédite du single de Noël de 1972, ainsi que des faces B instrumentales très rares. 

Bien que les morceaux aient été publiés dans diverses collections et éditions de luxe, c’est la première fois qu’ils se retrouvent actualisés dans un même contexte.

Pendant toute sa carrière, Marvin Gaye a été un chanteur/compositeur/interprète régulièrement en proie aux doutes. À cette époque, il reprend sa liberté artistique face à Berry Gordy, son beau frère et patron du label Motown. Ce dernier ne voit pas d’un bon œil l’engagement politique et social du chanteur. 

Sans ce soutien, Marvin Gaye est seul face à ses hésitations… 

Ce disque ressemble à un terrain de recherche (de haute voltige) mais sans vraie ligne directrice, un essai que l’on savoure tout de même aujourd’hui.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.