Pour son troisième album solo, Julia Stone s’est entourée de la fine fleur du son et de la composition et du concours de Matt Berninger et de Pomme.

L’auteure-compositrice-interprète folk australienne et multi-instrumentiste Julia Stone et son frère Angus en concert Hordern Pavilion le 12 mai 2018 à Sydney, Australie.
L’auteure-compositrice-interprète folk australienne et multi-instrumentiste Julia Stone et son frère Angus en concert Hordern Pavilion le 12 mai 2018 à Sydney, Australie. © Getty / Don Arnold / WireImage

Avec son frère Angus, Julia Stone formait un duo australien captivant qui a enregistré quatre albums de musique folk empreinte d’une langueur très poétique.  

Angus et Julia Stone représentent une fratrie plutôt originale dans la famille du rock, loin de défrayer la chronique comme par exemple les frères Davies (du groupe The Kinks) ou encore les frères Gallagher (Oasis).  

La chanson « Big Jet plane » qui a révélé nos deux australiens est restée dans toutes les mémoires. Ce titre paru en 2010 avait atteint tous les sommets des hit-parades dans un grand nombre de pays.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Après cinq ans d’enregistrement et de tournées, Angus et Julia Stone choisissent de se séparer temporairement pour voler de leurs propres ailes en prenant, chacun, des directions très différentes.  

Angus, de son côté enregistrera quatre albums jusqu’au dernier en date il y a trois ans avec l’excellent « Smooth big cat ».  

Julia, elle, publie trois albums, « Memory machine » en 2010, « By the horns » en 2012, révélant un surprenant duo avec Benjamin Biolay, et celui de 2021 qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui. Le rayonnant « Sixty summers » nous réserve bien des surprises, à commencer par un nouveau duo, celui-là avec Matt Berninger, le chanteur-leader de The National, bien connu de nos auditeurs.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Sixty summers » a mis du temps à émerger puisqu’il a été enregistré par intervalles plus ou moins réguliers, durant cinq années. Pour ce faire, Julia Stone s’est entourée de deux magiciens de la production et de la composition qui ont façonné un album remarquable.  À commencer par Thomas Bartlett, alias Doveman, connu pour son travail avec Sufjan Stevens, Antony & The Johnsons et …The National (ceci expliquant cela), puis la talentueuse productrice St. Vincent.  

Le troisième single révélé de l’album, « Dance », a plus particulièrement fait parler de lui en raison du clip qui met en scène deux grands acteurs hollywoodiens, Susan Sarandon et Danny Glover.  

« Dance » que l’on retrouve aussi dans une version française que l’on doit à la chanteuse Pomme qui a guidé Julia dans son interprétation.  

La rencontre a eu lieu il y a quelques années alors que Pomme faisait la première partie d’un concert d’Angus et Julia Stone.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Julia Stone demeure une militante très active pour la cause climatique. L’année dernière, elle a participé au disque caritatif « Songs for Australia » qui regroupe des artistes du monde entier, dont Pomme qui reprend pour la circonstance « Big jet plane ».  

À travers cette compilation, les participants ont voulu alerter l’opinion publique sur les conditions climatiques en Australie et ses conséquences sur sa faune et sa flore. Un pays qui, récemment, a été en proie à des incendies de forêts gigantesques.  

Cette préoccupation reste également présente sur « Sixty summers », le nouvel album de Julia Stone.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Julia Stone : album "Sixty summers" - (BMG)  

Contact