Superorganism : un collectif jeune, frais, qui capte à la fois l’ère du temps et l’attention de tous ceux qui ont vu passer les quelques titres qu’ils ont produit cette année.

Capture écran du clip Nobody cares de Superorganism
Capture écran du clip Nobody cares de Superorganism © Superorganism

Superorganism c’est l’histoire d’un collectif de sept musiciens composé d’anglais, d’australiens et de néo-zélandais, qui bricolent avec talent une musique pop indépendante et inventive, dans une maison qu’ils partagent dans l’est Londonien, à la fois quartier général et studio d’enregistrement, dans la grande tradition du Do It Yourself.

Début 2017, le groupe a produit différents titres, pour la plupart instrumentaux, et ils décident d’en envoyer à une de leurs amies, Orono, une jeune japonaise de 17 ans qui est à l’université en Nouvelle-Angleterre. Inspirée par un des titres, elle pose sa voix dessus avec les moyens du bord, renvoie le tout à Londres. Le groupe a trouvé sa chanteuse !

Dans la foulée, ils sortent un premier 45 tours : « It’s All Good / Nobody Cares » et un des 2 titres « It’s All Good » retient immédiatement l’attention de Frank Ocean, qui le joue dans son émission de radio (Blonded Radio) ce qui ne fait qu’attiser l’excitation autour du collectif.

Le nouveau titre de Superorganism intitulé « Something For Your M.I.N.D. » est une petite pépite de pop accrocheuse, addictive, drôle, légèrement bancale et très efficace. Nous attendons désormais la suite avec une impatience non dissimulée.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.