Le 21 septembre 2018, paraîtra le quatrième volume de la compilation “Shaolin soul”, une collection qui sait prendre son temps puisqu’elle a démarré en... 1998 !

L'actrice et chanteuse américaine Freda Payne, vers 1970
L'actrice et chanteuse américaine Freda Payne, vers 1970 © Getty / Terry O'Neill / Iconic Images

À l’origine Olivier Carrié (un DJ plus connu sous le nom de Uncle O) décide de faire connaître les morceaux de soul américains originaux samplés par le collectif new-yorkais Wu-Tang Clan. L’occasion pour beaucoup de (re)découvrir l’histoire de la musique que l’on retrouvait par petits bouts sur les titres des rappeurs. On pouvait alors y entendre des titres de Al Green, Wendy René, Gladys Knight ou encore Barry White

En 2001, Shaolin Soul Episode 2 proposait une sélection tout aussi éclectique avec les Jackson Five et Labi Siffre ; en 2014 Shaolin Soul Episode 3 privilégiait le son sudiste, et enfin dans quelques jours, Shaolin Soul Episode 4 offrira la possibilité d’entendre 22 artistes soigneusement choisis, dont le lousianais Ernie Hines dans Our generation

Toute l’histoire du rap américain, depuis bientôt 40 ans, s’est copieusement nourrie d’autres répertoires, celui de la musique noire en particulier. C’est même ce qui a forgé le genre avec cette capacité que possède le rap à absorber, par des procédés artistiques, techniques et technologiques, les autres styles, via ce qu’on appelle le sampling (échantillonnage). C’est dans son ADN. La collection Shaolin Soul permet justement de retrouver la matière première de ces titres familiers aux amateurs de hip-hop, mais dans leur version originelle. 

Une des valeurs ajoutées de cette compilation tient aussi à la sélection magistrale opérée par son concepteur Uncle O. 

Elle recèle très peu de tubes certifiés et peu de stars. Les titres sélectionnés n’en constituent pas moins de véritables chefs-d’œuvre exhumés de l’anonymat tandis que l’émotion tient toutes ses promesses à travers des titres d’artistes comme The Dynamics, Betty Wright, Esther Phillips, Eddie Kendricks, Freda Payne ou encore celle qui fut considérée comme la reine de la soul de Memphis, Carla Thomas. 

Pour paraphraser la célèbre maxime de Lavoisier, si le rap a tout transformé, une chose est certaine, rien n’a été perdu de la substantifique moelle des originaux ! Là est tout le charme de ces morceaux choisis. 

Compilation « Shaolin Soul Episode 4 » à paraître le 21 septembre chez Because.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.