Le 29 novembre, Vanessa Paradis publiera un double album intitulé "Best of & variations". L’intérêt de cette nouvelle compilation réside moins dans le premier volume ("Best of") que dans le deuxième ("Variations") qui réserve quelques belles et bonnes surprises.

La chanteuse et actrice Vanessa Paradis au Grand Palais à Paris le 3 mai 2019.
La chanteuse et actrice Vanessa Paradis au Grand Palais à Paris le 3 mai 2019. © Getty / Stéphane Cardinale - Corbis

Sur le premier, Vanessa Paradis propose ses plus grands succès tels que « Joe le taxi », « Tandem », « Be my baby », « Pourtant », « Divine idylle », « Il y a », en passant par « La Seine » (en duo avec Mathieu Chédid), et quelques titres de son dernier album « Les sources » paru l’année dernière avec des titres comme « La plage », « Kiev » et « Ces mots simples »

Le deuxième volume intéressera davantage les fans car il regroupe des titres plus rares, voire méconnus, mais aussi des reprises. 

« Week-end à Rome » en duo avec Étienne Daho, par exemple, figurait à l’origine sur le disque « Nouvelle vague » d’Olivier Libaux et Marc Collin qui avaient invité toute une pléiade d’artistes français à reprendre des standards de l’époque New wave, en version bossa nova. 

Les autres titres du volet « Variations » sont issus d’albums d’artistes sur lesquels Vanessa Paradis intervenait. Ainsi la retrouve-t-on en duo avec Gaëtan Roussel, avec Willy Deville lors d’une émission « Taratata », avec Ben Harper et Iggy Pop, tous deux extraits d’émissions diffusées sur Canal +… Le cinéma n’est pas oublié puisqu’on retrouve Vanessa à travers les chansons qu’elle interprétait dans le film d’animation « Un monstre à Paris » d’Éric Bergeron et dans le film de Guillaume Gallienne « Maryline »

Durant sa carrière, la chanteuse a parfois apporté son concours à des albums-hommages rendus à des artistes dont elle reprenait les titres comme sur celui d’Étienne Daho - encore lui - mais cette fois avec « Des heures indoues » ; sur celui d’Alain Souchon avec « Le baiser ». De Barbara, célébrée sur un album du pianiste Alexandre Tharaud, elle a repris « Du bout des lèvres », et enfin sur l’album « Hommage à Alain Bashung » en 2011, elle avait choisi d’interpréter « Angora »… 

Les compilateurs sont allés dénicher toutes les traces vocales laissées par Vanessa Paradis au travers de ses expériences diverses et variées. 

Pour l’heure, la chanteuse continue à défendre son album actuel, « Les sources », au sein d’une très longue tournée qui prendra fin le 13 décembre prochain au Casino de Paris. L’un de ses concerts donné cet été à l’Olympia, qui a été diffusé sur France 2 le mois dernier, se retrouvera en DVD sur l’édition Collector de la double compilation « Best of & Variations », disponible à partir du 29 novembre. 

« Vague à l’âme sœur » est un titre inédit issu de la compilation. 

Vanessa Paradis : double album « Best of & variations » (Barclay) à paraître le 29 novembre 

Les invités
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.