Michael Chapman vient de sortir « True North », un nouvel album intimiste dans lequel il revisite des titres un peu oubliés de son répertoire et dévoile quatre nouvelles chansons, émouvantes et fortement recommandables.

Michael Chapman, chanteur, compositeur et guitariste de folk festival Green Man au parc Glanusk le 15 août 2014 à Brecon, au pays de Galles.
Michael Chapman, chanteur, compositeur et guitariste de folk festival Green Man au parc Glanusk le 15 août 2014 à Brecon, au pays de Galles. © Getty / Matthew Horwood / WireImage

Michael Chapman est une figure incontournable de la scène folk anglaise, une légende pour ceux qui le connaissent, un formidable guitariste et chanteur anglais, une des figures du songwriting et de la musique folk britannique, un artiste à découvrir absolument pour ceux qui ne le connaissent pas. 

Il est né en 1941 dans la banlieue sud de Leeds et s’est révélé très jeune être un excellent guitariste. Il a d’ailleurs financé ses études d’arts en jouant dans des bars, des strip-clubs, et accessoirement en tournant avec un trio de jazz. Après avoir travaillé quelques années en tant que professeur d’arts et de photographie au College Arts de Bolton, il signe son premier contrat avec le label Harvest en 1969. Il sort dans la foulée son premier album, puis enchaîne à un rythme incroyable. Après cinquante ans de carrière, il a sorti plus de quarante albums studio, des albums live, et a fréquenté ou croisé les plus grands artistes de la musique pop, de Jimi Hendrix à Nick Drake, en passant par Elton John et David Bowie.

Dans sa très riche discographie, il y a évidemment pas mal de disques oubliés, qui n’ont pas marqué leur époque. Mais Michael Chapman a publié des albums qui sont devenus totalement cultes, tels que « Fully Qualified Survivor » et « Window », tous les deux sortis en 1970 (et réédité depuis par l’excellent label Light In The Attic).

Michael Chapman est allé enregistrer son nouvel album dans l’ouest du Pays de Galles, entouré de Steve Gunn qui avait déjà travaillé avec lui sur son disque précédent (« 50 » sorti en 2017), de la chanteuse Bridget St John, de la jeune violoncelliste Sarah Smout et du légendaire joueur de pedal steel guitar BJ Cole. Ensemble, ils ont produit cette collection de chansons intimistes, sur une musique atmosphérique, organique, et minimale. 

« True North » est un disque majestueux et crépusculaire.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.