Dans la playlist d'Inter, L'Impératrice, bientôt en concert sur France Inter et leur prochain album c’est une histoire de cœur.

L'Impératrice " - Anomalie bleue" (LIVE). Label : Microqlima
L'Impératrice " - Anomalie bleue" (LIVE). Label : Microqlima © Capture d'écran/Youtube/Site officiel de L'Impératrice

Une histoire de cœur puisqu’il est question de Tako Tsubo. Je vais vous expliquer ce que c’est, mais on écoute ça d'abord :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On crie plus fort, à l’approche des concerts impossibles en salle pour l’heure hélas, même si bientôt on nous annonce que certains concerts tests auront lieu pour la deuxième quinzaine du mois de mars, à Marseille et à Paris. En attendant vous avez la radio : et lundi prochain c’est le groupe l’Impératrice qui sera en direct sur la scène du Studio 104 de la maison de la radio.  

Et cela fait un moment qu’ils sont attendus. Comme tout le monde, L'Impératrice a vu tous ses projets tomber à l’eau en 2020, 60 dates de concert annulées dont le très prisé festival de Coachella. 

L’Impératrice ambassadeurs d’une certaine pop en français aux accents funk, et dont le prochain album (qui sortira le 26 mars) s’appelle Tako Tsubo., Piège à poulpe en japonais, l’expression désigne en médecine le syndrome du cœur brisé, qui se manifeste plutôt chez les femmes, suite à une intense émotion. 

D’ailleurs, l'expression suscite des idées musicales puisque je me souviens d'un autre album du groupe Paris Combo sorti il y a quelques années et qui s'appelait déjà Tako Tsubo.

Allez une pulsation encore :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il est fait donc de chocs et de moelleux ce disque de l’Impératrice. Après avoir chanté Mathari dans leur premier album (en 2018), Tako Tsubo serait le disque des récits actuels.

Mais alors pourquoi L’Impératrice ? À quelle impératrice font-ils référence ?

Marie-Thérèse d'Autriche ou Joséphine ? Parions que c'est peut-être à une autre impératrice, plus proche et plus trouble qu'il faudrait les associer : Hélène Martini, l'Impératrice de la nuit, qui régnait sur les Folies Bergères, les Bouffes Parisiens, Mogador, La Comédie de Paris et plusieurs cabarets de Pigalle jusqu'à sa mort en 2017. A l'en croire Franck Sinatra disait d'elle : « c'est ma boss ».

Pour vous donner un peu d’images de l’Impératrice je vous recommande le clip ultra misandre du morceau Peur des filles (c'est marrant on connait moins misandre que misogyne). Dans un décor qui fait penser à une Californie synthétique, habitée uniquement par des hommes, l’arrivée brutale d’une femme aux ongles noirs va tout détraquer. C’est assez sanglant et drôle, comme une chorégraphie des têtes coupées, où les corps vont retrouver la vie, après tout Frankenstein c’est une femme qui l’avait imaginée. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’Impératrice sera en concert, (triple affiche avec Yelle et Zed Yun Pavarotti) sur France Inter lundi 22 février en direct à partir de 21h. 

Contact
Thèmes associés